LA LETTRE D'INFORMATION

S'inscrire
Voir les dernières lettres
 

ACTUALITÉS DES ADHÉRENTS
TOUS LES ARTICLES IMPRIMER             J'AIME  (526 personnes aiment cet article)
Publié le 10/09/2010.


Laurence ROY
a joué, avec Julie Duclos et Mathieu Sampeur, LES ACTEURS DE BONNE FOI de Marivaux du 17 au 30 septembre et du 1er au 23 octobre 2010, à 20h30, au théâtre des Amandiers à Nanterre (Vidéo)
Vos commentaires
© Pascal Béjean / Laurence Roy, photographiée le 21 mars 2010

LES ACTEURS DE BONNE FOI

Texte Marivaux (et quelques autres …)
Mise en scène Jean-Pierre Vincent
 
Dramaturgie  Bernard Chartreux
Assistante à la mise en scène et dramaturgie Frédérique Plain
Décor Jean-Paul Chambas
Assisté de Carole Metzner
Costumes Patrice Cauchetier
Lumière Alain Poisson
Mouvements physiques Bernard Chabin
Maquillage Suzanne Pisteur
 
Avec Patrick Bonnereau, Julie Duclos, Anne Guégan, David Gouhier, Annie Mercier, Pauline Méreuze, Laurence Roy, Mathieu Sampeur, Claire Théodoly, Olivier Veillon
 

Une dame de Paris, fort riche, vient marier son neveu à la campagne, en lui donnant toute sa fortune. Pour que la fête soit complète, la dame désire qu’on y fasse un peu de théâtre avec les paysans du cru. Un serviteur, parisien lui aussi, se charge d’inventer un canevas amoureux et piquant, et de faire répéter la valetaille. Mais cette fiction est trop compliquée pour eux et la répétition s’achève en pugilat général.
La maîtresse des lieux, mère de la mariée, apprend ainsi qu’on veut faire du théâtre chez elle, avec ses paysans. Elle s’oppose à ce projet, catégoriquement. La dame de Paris, offensée et frustrée du plaisir qu’elle se promettait, jure de transformer la brave dame en actrice : elle feint de rompre le mariage et de partir avec neveu et argent (et même de donner son neveu à sa meilleure amie qui l’accompagne). Totalement affolée, la châtelaine se met dans des états tragiques, poussant les hauts cris, exigeant même, pour maintenir ce mariage inespéré, qu’on donne la comédie chez elle séance tenante. Mais les paysans refusent à leur tour : drame, orage, affrontement qui tourne mal. Il faut bien alors que la dame de Paris arrête la torture, afin que tout rentre dans l’ordre.
 
Depuis Le Silence des communistes en 2008, nous sommes heureux de retrouver cette saison Jean-Pierre Vincent qui a été directeur du Théâtre Nanterre-Amandiers entre 1990 et 2001, et qui est redevenu metteur en scène indépendant avec sa compagnie Studio Libre.
Depuis longtemps, Jean-Pierre Vincent entretient une relation de travail excitante et jubilatoire avec le théâtre de Marivaux. Le projet pour 2011 est donc de redonner tout son corps à cette pièce, en un moment où les relations entre théâtre et société sont de nouveau en question et en ébullition, de tenter une autre intervention sur le texte, qui élargisse son écho à travers le temps, sans sacrifier son éblouissante simplicité.
 
Le texte Les Acteurs de bonne foi est publié aux Éditions Hatier.
 
Coproduction : Studio Libre / Théâtre Nanterre-Amandiers / Théâtre national de Strasbourg.
Avec la participation artistique du JTN et du FIJAD.

Lire les commentaires

Réagir à cet article
Votre adresse e-mail
(ne sera pas visible par les utilisateurs)
Commentaire
VÉRIFICATION CONTRE LE SPAM


Votre commentaire sera affiché après validation par le webmaster


© Rue du Conservatoire, 2 bis rue du conservatoire, 75009 ParisNous écrireMentions légales

conception : Emmanuel de Sabletdesign : Vattiksréalisation : ReMember Systemphoto du théâtre : Max Armengaud