LA LETTRE D'INFORMATION

S'inscrire
Voir les dernières lettres
 

ACTUALITÉS DES ADHÉRENTS
TOUS LES ARTICLES IMPRIMER             J'AIME  (645 personnes aiment cet article)
Publié le 02/08/2011.


Eva HERNANDEZ
HISTOIRE D'UNE ÂME, SAINTE THÉRÈSE DE LISIEUX en tournée mondiale en trois langues (français-anglais-espagnol) avec plus de 300 représentations programmées !
Vos commentaires
Réagir à cet article


Depuis septembre 2010, la pièce de Michel Pascal,
 
HISTOIRE D'UNE ÂME,
SAINTE THERESE DE LISIEUX

.
Joué par Eva Hernandez (promo 2008 du Conservatoire), ce monologue retrace le destin de cette femme à la vie courte, ordinaire et pourtant… extraordinaire. À la fois drôle, profond et émouvant, il attire à chacune de ses représentations des centaines de spectateurs, sans promotion particulière. Jouée jusqu’ici dans les églises, les hôpitaux ou les prisons, la pièce est désormais programmée dans le monde et partira en tournée prochainement pour plus de 200 représentations.
2011, 55 min. Production Bonne Pioche Télévision en partenariat avec KTO. Écriture, réalisation et mise en scène Michel Pascal.


Ce jeudi 4 et vendredi 5 août, la Basilique de la Visitation accueille, à 20h30, la pièce de théâtre "Histoire d'une âme, Sainte Thérèse de Lisieux". C'est la première pièce de théâtre française à faire une tournée mondiale en trois langues (français-anglais-espagnol) avec plus de 300 représentations programmées. 

Eva Hernandez, interprète sur scène Sainte Thérèse de Lisieux. La pièce part en Septembre pour les États-Unis, avec des dates programées à New York, Washington ou encore Los Angeles.

Début du spectacle à 20h30. Entrée libre.


Lire les commentaires

Réagir à cet article
Votre adresse e-mail
(ne sera pas visible par les utilisateurs)
Commentaire
VÉRIFICATION CONTRE LE SPAM


Votre commentaire sera affiché après validation par le webmaster


© Rue du Conservatoire, 2 bis rue du conservatoire, 75009 ParisNous écrireMentions légales

conception : Emmanuel de Sabletdesign : Vattiksréalisation : ReMember Systemphoto du théâtre : Max Armengaud