LA LETTRE D'INFORMATION

S'inscrire
Voir les dernières lettres
 

ACTUALITÉS DES ADHÉRENTS
TOUS LES ARTICLES IMPRIMER             J'AIME  (493 personnes aiment cet article)
Publié le 27/09/2011.


Jean-Luc PORRAZ
Lecture publique de LA CRAVATE de Denis Robert et Jacky Schwartzman par Jean Luc Porraz et Milgen Mirtchev les 29 et 30 septembre 2011 à 18h30 au théâtre du Rond-Point
Vos commentaires
Réagir à cet article


L’oligarque Niégouchine, richissime propriétaire d’un stade londonien, a invité son pire ennemi dans sa loge privée. Pas très rassuré mais heureux d’assister au match, le journaliste d’investigation Klébert honore le rendez-vous. Il se pointe en parka et sans cravate, aussi mal fagoté que l’inspecteur Colombo. Qu’à cela ne tienne, le service d’ordre fournira la cravate. Entre foot, escort girl, caviar et champagne, l’oligarque fait pression sur Klébert pour qu’il cesse de fouiner dans ses affaires financières. Mais le plus dangereux des deux n’est pas celui que l’on croit… Inspiré d’une rencontre réelle vécue par Denis Robert peu avant l’affaire Clearstream, ce dialogue est d’abord paru dans son roman La Domination du monde (Editions Julliard).

extrait :
"Niégouchine : Je vais vous exposer ma théorie sur la richesse. Vous me direz la vôtre ensuite… Les riches naissent avec un gène un peu différent.
Klébert : Vous-vous moquez de moi ?
Niégouchine : Non… il existe le don de la musique, des mathématiques, du jardinage ou de l’assassinat. Certains héritent du don de la richesse… il s’agit d’une faculté à faire de l’argent, à être là au bon moment. Vous me suivez ?
Klébert : Oui, je vous écoute.
Niégouchine : Mais le don de la richesse s’accompagne d’autre chose : une disposition d’esprit qui pousse à jouir de tout avec excès. Notre avidité est exacerbée, nous sommes cupides. Nous voulons posséder tout ce qui peut se posséder. C’est une sorte d’énergie incroyable. En fait, nous n’avons besoin de rien et nous avons toujours envie de tout."

Salle Roland Topor
tarifs : 12 euros / réduit 9 euros

avec la complicité de la SACD


Lire les commentaires

Réagir à cet article
Votre adresse e-mail
(ne sera pas visible par les utilisateurs)
Commentaire
VÉRIFICATION CONTRE LE SPAM


Votre commentaire sera affiché après validation par le webmaster


© Rue du Conservatoire, 2 bis rue du conservatoire, 75009 ParisNous écrireMentions légales

conception : Emmanuel de Sabletdesign : Vattiksréalisation : ReMember Systemphoto du théâtre : Max Armengaud