LA LETTRE D'INFORMATION

S'inscrire
Voir les dernières lettres
 

ACTUALITÉS DES ADHÉRENTS
TOUS LES ARTICLES IMPRIMER             J'AIME  (369 personnes aiment cet article)
Publié le 02/06/2012.


Jeanne LEPERS
BLOC, prix Paris Jeunes Talents 2011, écrit et mis en scène par Jeanne Lepers, le 9 juin au Théâtre de Vanves, à 20h30 (Vidéo)
Vos commentaires











précédente
5 photos
suivante
Réagir à cet article


BLOC
Que reste-t-il de la famille ?

spectacle de la Cie Bloc,
lauréate Paris Jeunes Talents 2011



écrit et mis en scène par Jeanne Lepers (promo 2013)
avec Kristina Chaumont, Loïc Renard (promo 2013),
Solène Rossignol et Adrien Guiraud.
Lumières : Anne Müller.

Le 9 juin 2012 à 20h30
au Théâtre de Vanves

Réservation au 01 41 33 92 91 ou sur www.theatre-vanves.fr
Accès : 12 rue Sadi Carnot. 92170 Vanves (M° Malakoff-Plateau de Vanves- Ligne 13)
Tarif préférentiel pour les adhérents à Rue du Conservatoire : 10€ au lieu de 18€
Pour en bénéficier : réservation par téléphone 01 41 33 92 21 ou par mail  t.barani@ville-vanves.fr (en indiquant le mot de passe "RUE DU CONSERVATOIRE")

Durée : 1h
La compagnie Bloc est jeune

Elle est jeune parce qu’elle ne comprend rien. Elle est jeune parce qu’elle grandit. Parce que, égarée dans ce monde d’adulte, elle ne recule pas mais désire ardemment témoigner d’un regard.

J’écris pour Adrien, Kristina, Loïc et Solène parce qu’ils acceptent de grandir avec moi. J’ai besoin d’eux pour transformer les mots sur le papier en morceaux de réalité. Pour fabriquer du temps qui file.

De l’écriture à l’incarnation scenique, qu’est-ce que nécessite la chose théâtrale ? Assez peu et beaucoup trop. Parce qu’en faire peu est épuisant. Et vivifiant.  Nous travaillons à partir d’un dénuement pour aller au plus intime, à l’essentiel, à ce à quoi nous sert le théâtre : y voir plus clair.

La compagnie Bloc est vieille. 
Elle est vieille parce qu’elle aime se souvenir et fait le bilan de ce qui subsiste. Que reste-t-il de la famille lorsqu’un de ses membres disparaît ? Le spectacle Bloc tend à remuer les entrailles, à toucher pour de vrai, à exister littéralement afin de questionner les liens familiaux. La réponse est dans la chanson d’amour à la fin.

La presse parle de Bloc

"Arriver à déclencher la réflexion et l'émotion en peu de temps,
c'est peut-être ça le génie de l'écriture.
Les quatre comédiens sont merveilleux de justesse et de charme"
France Inter, Les petits bâteaux, Noëlle Breham

"Que ce soit dans l'excès ou dans la finesse, 
on est toujours dans quelque chose de très charnel et de très intime"
France Culture, Jusqu'à La Lune et Retour, Aline Pailler

"Un spectacle souriant, d'épatants mouvements d'humeur et d'humour"
JDD, Alexis Campion

Bio de compagnie BLOC,
Grandir sans professeur

Le point de départ de notre compagnie est le concours d’écriture du Rond Point. Nous y jouons une forme courte, Un Caillou dans la Semoule, en juin 2009. De cette rencontre naît le spectacle Bloc, joué deux mois aux Déchargeurs (Paris 1er), puis dans différents festivals dont Un Festival à Villeréal, dirigé par Samuel Vittoz.

En juin 2011 nous remportons le Prix Paris Jeunes Talents, qui nous permet de bénéficier d’une aide financière ainsi que d’un suivi sur les questions d’administration, de communication et de diffusion et grâce auquel nous entamons une collaboration avec l’Espace 93 de Clichy sous Bois et jouons au Centquatre en mars 2012.

BLOC est comme une école, ou plutôt, cette compagnie et ce spectacle nous permettent d’expérimenter les envies qui nous traversent à l'école (Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique, Ecole Régionale d’Acteurs de Cannes, Classe Libre, Ecole du Jeu...). Sans les professeurs.

Contact : compagniebloc@gmail.com


Lire les commentaires

Réagir à cet article
Votre adresse e-mail
(ne sera pas visible par les utilisateurs)
Commentaire
VÉRIFICATION CONTRE LE SPAM


Votre commentaire sera affiché après validation par le webmaster


© Rue du Conservatoire, 2 bis rue du conservatoire, 75009 ParisNous écrireMentions légales

conception : Emmanuel de Sabletdesign : Vattiksréalisation : ReMember Systemphoto du théâtre : Max Armengaud