LA LETTRE D'INFORMATION

S'inscrire
Voir les dernières lettres
 

CARTES BLANCHES
TOUS LES ARTICLES IMPRIMER             J'AIME  (542 personnes aiment cet article)
Publié le 20/10/2012.


Dominique DUPUY
L’INSTANT DU GESTE. Danse – cirque – théâtre – questions… Plus que les œuvres, dont la spécificité au final les différencie et les sépare, chercher dans ces trois arts de la scène ce qui les précède, les fonde, les nourrit, les achève….
Vos commentaires
photo P. Fabris - Dominique et Françoise Dupuy
Réagir à cette carte blanche
info@rueduconservatoire.fr



L’instant du geste
Danse – cirque – théâtre – questions…

par Dominique Dupuy


             Plus que les œuvres, dont la spécificité au final les différencie et les sépare, chercher dans ces trois arts de la scène ce qui les précède, les fonde, les nourrit, les achève…. et les rassemble dans leurs démarches profondes et dans les voies de leur accomplissement poétique, remarquable et propre à chacun.

Que voit-on une fois abstrait de chacun ses spécificités d’ordre esthétique, qu’y a-t-il de commun dans leur rapport au monde, aux autres arts, dans leurs sources, leurs ressources, leurs pratiques, leur travaux d’approche, leur transmission, leur impact…

Espace, silence, temps, souffle, rythme, corps, geste…. Quelles muses président à leurs destins ?

A chaque fois, on peut constater retrouver les mêmes mots. Même si certains prennent des connotations différentes, ils viennent des mêmes contrées et traversent les mêmes territoires. Sans vouloir, ni pouvoir, être exhaustifs, certains nous semblent des pistes de rapprochement.

L’espace, où l’action s’enracine pour développer sa ramure, le sol où s’ancrent les appuis, s’inscrivent les pas et les déplacements, s’initient les élans….

La gravité, dont les deux branches de la croix seraient le symbole, verticalité et horizontalité. Verticalité pour la chute et la suspension son contraire, pour la mise en jeu du poids… L’horizontalité, pour le transport du poids dans la conquête de l’étendue, le rayonnement des actes, l’envergure des mouvements, la densité des gestes…

Aujourd’hui, les frontières – rampes, fosses, cadres de scène…– s’abolissent, les contraintes – frontalité, rond, pente…– se desserrent.

Le silence, qui ouvre à chacun des trois l’accès à l’espace du temps et son moteur, le souffle qui l’anime et relie les corps au poids de l’espace… et au déroulement du temps.

Le temps, auquel le rythme donne son ordonnance, sa structure, ses accents, ses attentes, ses déferlements, à travers la parole, la musique, le mouvement ou le geste…

Tous ces éléments – et il y en a d’autres – ont pour acteur principal le corps, le corps, aux aguets, dans tous ses états, dans sa présence aux actes, sa relation à l’autre, corps multiple en un, le corps dans ses possibles et ses impossibles, ses limites et ses dépassements, sa force interne et sa projection, et l’infinité des détails des mouvements, si minimes soient-ils, dont il détient et dévoile les secrets.

Tous ces éléments, nutriments, au service d’un « possible du geste » (Hubert Godard) apparaissant dans l’instant où l’acte de théâtre, de danse ou de cirque, quittant le simple faire se métamorphose en une adresse à l’autre.

Le geste pourrait alors être cet acte du corps à l’espace produit dans l’instant de sa rencontre avec celui auquel en est fait l’adresse. Loin de se sédimenter, il n’existerait que dans l’instant de cette rencontre fragile et fugitive et s’évanouirait tout aussitôt.

***

Actualité / Évènement
Acte sans paroles de Samuel Beckett. Théâtre – cirque - danse.  Mise en action de Dominique Dupuy. Avec l’artiste de cirque Tsirihaka Harrivel
Création au Théâtre National de Chaillot – février 2013
Biographie
65 ans de danse en commun, partagée avec les autres, le public, la communauté de la danse, particulièrement avec ceux qui comme eux font la danse au quotidien, dans la pédagogie, l’animation, la recherche…et pas uniquement dans le spectacle, même s’ils ont eux à leur actif quelques créations notoires. Avec l’institution aussi, dans une action militante pour la reconnaissance d’une danse combattante. Aujourd’hui, leur pensée, leur réflexion et leurs écrits se joignent à l’action toujours présente, à la marge de la danse bien pensante ou à la mode.
Interventions dansées
• Visages de femmes chorégraphie de Dominique Dupuy pour un chœur de danseuses amateurs
Association Sillages à Nice - Printemps 2013 dans le cadre du dispositif « danse en amateur et répertoire », Centre National de la Danse.
• Arles. Participation de Françoise Dupuy à la soirée de projection organisée par le festival « Voies Off » sur le thème « Rester – Partir ». La soirée se déroulera en juillet à Arles, cour de l’archevêché, dans le cadre de Marseille – Provence 2013.
Interventions parlées
• « Danser en mai 68 » - Journée de réflexion à Micadanses, le 24 octobre 2012 organisée par Micadanses et le Groupe de recherche en histoire contemporaine du champ chorégraphique en France (Université Paris VIII – Département Danse - Laboratoire des pratiques et des discours du champ chorégraphique) – Intervention de Dominique Dupuy
• Danse et cirque au Centre chorégraphique National de Caen – Basse-Normandie avec La Brèche, centre des arts du Cirque – Dominique Dupuy
Écritures
Des textes de fond ou de circonstance, tous publiés ci et là dont une grande part réunis dans : 
• pour Françoise et Dominique Dupuy
     - Une danse à l’œuvre, CND / Scène Nationale La Roche-sur-Yon, Pantin, 2001
• pour Françoise Dupuy
     - On ne danse jamais seul, Ressouvenances, 2012
• pour Dominique Dupuy
     - Danse contemporaine, pratique et théorie, Marsyas, écrits pour la danse, Images en manœuvres Editions / Le Mas de la Danse, Marseille,
décembre 2007
     - Danzare oltre, Eugénia Casini Ropa (dir.), dont Dominique Dupouy "Scritti per la danza", éditions Ephéméria, Bologne (Italie), juin 2011.      
     - La sagesse du danseur, éditions J.C Béhar, Paris, septembre 2011.


par Martine LOGIER,

Responsable des cartes blanches.

Lire les commentaires

Réagir à cet article
Votre adresse e-mail
(ne sera pas visible par les utilisateurs)
Commentaire
VÉRIFICATION CONTRE LE SPAM


Votre commentaire sera affiché après validation par le webmaster


© Rue du Conservatoire, 2 bis rue du conservatoire, 75009 ParisNous écrireMentions légales

conception : Emmanuel de Sabletdesign : Vattiksréalisation : ReMember Systemphoto du théâtre : Max Armengaud