LA LETTRE D'INFORMATION

S'inscrire
Voir les dernières lettres
 

LES MOTS DE LA PRÉSIDENTE
TOUS LES ARTICLES IMPRIMER             J'AIME  (749 personnes aiment cet article)
Publié le 05/03/2007.


Donnons-nous les moyens de nos ambitions.
Le discours prononcé par Yveline Hamon, présidente de l'association, à l'ouverture de l'assemblée générale ordinaire, qui a eu lieu le 5 mars 2007, au théâtre du conservatoire.
Vos commentaires
Yveline HAMON
Bonsoir à toutes et à tous, merci  d’être là ce soir.

Merci à Claude Stratz et à l’équipe du Conservatoire de nous accueillir et  d’être auprès de nous de façon aussi fidèle.

Huit des douze membres du Conseil d’Administration vont donc être renouvelés ce soir et un nouveau bureau va être élu à la suite des résultats du vote. Je m’adresse donc à vous en qualité de présidente sortante. J’en profite pour remercier Marie-José Hubert pour son aide à l’organisation de ces élections.

A la dernière assemblée de mai dernier, j’avais souhaité que cette année soit celle des concrétisations, je vais donc vous  rendre compte des actions engagées ou mises en place par le Conseil d’Administration sortant.

1. Je voudrais tout d’abord faire un point sur les adhésions , et en premier lieu remercier Martine Varenne-Caillard et son adjointe Rebecca Finet qui ont toutes deux pris à bras le corps la responsabilité de ce secteur avec un énorme enthousiasme. Nous sommes actuellement 300 membres actifs, et nous avons 21 membres associés.
Nous pouvons nous réjouir d’une progression certaine des jeunes générations dans le pourcentage d’adhésions. Il leur reste à présent à davantage s’impliquer dans les divers secteurs et activités de l’association pour équilibrer davantage la représentation des différentes générations à tous les niveaux de responsabilité…
Tout ceci est  plutôt satisfaisant, mais, nous pouvons faire mieux ! Beaucoup de temps et d’énergie sont déployés pour simplement obtenir le renouvellement des adhésions. Un grand nombre n’avait pas encore payé leur cotisation 2007 avant aujourd’hui. De ce fait, malgré tous les efforts déployés, plusieurs anciens élèves croisés de-ci de-là, ne connaissent pas encore l’existence de l’association. Qu’en est-il alors de ceux que nous ne croisons pas ?… Continuons à en parler autour de nous !

2. Nous avons obtenu une subvention du ministère de la culture de 10 000 euros pour l’évolution et la pérennisation de l’association par l’intermédiaire de son site Internet. Le dossier administratif est suivi par notre nouvelle administratrice, qui est également une ancienne élève : Virginie Méry.
C’était une vraie nécessité et je suis heureuse que le dossier monté et présenté par Emmanuel de Sablet, l’actuel administrateur du site, et moi-même ait reçu un écho favorable de la part de notre parrain ! Le site est à ce jour l’unique vitrine de notre association. Son dynamisme, sa vitalité relaye, témoigne de notre existence, de nos activités et de notre avenir. Je vous rappelle ici, que l’annuaire qui figure sur le Site est un élément patrimonial de premier ordre qui pourrait justifier à lui seul l’intérêt des pouvoirs publics.
Il est donc essentiel que vous remplissiez votre page et que vous contribuiez activement à toutes les informations qu’il peut contenir.

3. Le Conseil d’Administration a décidé de nommer un président d’honneur : Daniel Mesguich, qui fut je vous le rappelle notre 1er président provisoire.

4. Le C.A. a décidé également de mettre en place un Comité d’Honneur, plusieurs personnes  ont été sollicitées et Muriel Mayette Administrateur Général de la Comédie Française est la première à avoir accepté d’en faire partie. Je m’en réjouis. Nous avons également porposé à Jeanne Vitez, en hommage à son père, Antoine Vitez, de faire partie de ce comité.


Un certain nombre de travaux et d’actions ont vu le jour :

1. La commission inter-générations a été très active. Martine Logier vous parlera tout à l’heure de l’avenir des « lectures laboratoire » et de la mise en place des premiers « ateliers d’un jour ».

2. Les « Rendez-vous du Berkeley » sont également un succès, Pierre Forest  nous en dira quelques mots tout à l’heure.

3. J’ai lancé un appel à la Solidarité sur le Site pendant les fêtes de fin d’année, plusieurs d’entre vous y ont répondu. Ce soir encore plusieurs d'entre vous y ont participé, je les en remercie. Nous possédons, hors nos cotisations, un petit pécule qui ne demande qu’à grossir et qui nous servira à venir en aide aux plus démunis d’entre nous.  Ce pécule s’appelle LE FONDS DE SOLIDARITE.

4. Notre Site Internet rassemble tous les suffrages. Emmanuel de Sablet fera un point tout à l’heure à ce sujet.

5. Et enfin, notre projet de « Grande Soirée » va voir le jour en automne 2007 à la Maison des Métallos.
Catherine Gandois, qui est notre lien avec  Gérard Paquet, directeur de la Maison des Métallos vous en parlera tout à l’heure ainsi qu’Alain Marcel et Daniel Martin qui sont les responsables artistiques de cet événement


Des idées sont nées  qui ne demandent qu’à être mises en place :

1. Sur une idée de Pierre Forest, une bourse aux ordinateurs est proposée. Pierre vous en parlera tout à l’heure.

2. Nous avons proposé de participer à l’énorme travail que fait Tristan Maire sur les archives photos du Conservatoire, j’ai vu Tristan cet après-midi, il aurait besoin de l’aide de 2 anciens élèves des années 60, il n’y a rien avant, pour croiser les recherches. Si cela vous interesse, prenez directement contact avec Tristan.

3. Martine Logier travaille actuellement à un très gros chantier dont elle vous parlera tout à l’heure plus précisément ( mettre sur pied une classe préparatoire au Conservatoire dans les Dom Tom) . Elle vous dira comment lui est née cette idée, les personnes qu’elle a rencontrées à ce sujet et l’enthousiasme rencontré de manière générale auprès de ces personnes.)

4. Et puis selon ces idées qui nous sont chères : générer du dialogue, partager des expériences, initier des échanges, créer des liens, nous nous envisageons de proposer le parrainage d’un élève du Conservatoire par un ancien élève. Ce parrainage pourrait se faire de manière optionnelle, par affinités électives. Ce serait un beau retour de pratique, d’expériences. Une parole vivante sur l’histoire du Conservatoire. Rien de formel, tout du moins dans un premier temps … Il faut réfléchir à la mise en place de cette proposition, l’organiser, en collaboration avec le directeur du Conservatoire bien entendu. Je propose que nous fassions une liste des personnes intéressées par ce projet. Il y aura une feuille sur laquelle vous pourrez inscrire votre nom à l’issue de l’assemblée.


Voilà pour les actions engagées et en devenir. Il y a de quoi se réjouir, non ? Plein d’idées, plein d’initiatives mais aussi plein de travail à accomplir encore et nous manquons cruellement d’ adhérents qui prennent réellement des responsabilités.

J’ai demandé, en cours de mandature, à ce que s’opère une séparation entre les administrateurs et les responsables de commission ou d’actions spécifiques.
Le Conseil d’Administration qui est élu pour mettre en place et superviser les diverses activités de l’association ne peut être juge et partie. Outre l’aspect démocratique que cela revêt, le dialogue, la confrontation d’idées porte toujours ses fruits. Or la plupart des commissions étaient et sont encore parfois sous la responsabilité d’administrateurs.

Nous avons donc vraiment besoin de nouveaux responsables….
Prendre des responsabilités, cela veut dire TRAVAILLER. Pas se dire « disponibles » mais réellement s’engager, prendre en charge un secteur, une activité, même petite, de A à Z.
Et il y a une importante responsabilité à prendre à présent, elle concerne le secteur COMMUNICATION, je ne veux pas dire relations à la presse, dont Catherine se charge, mais communication avec l’extérieur. Nous avons absolument besoin d’une plaquette de présentation, attractive  , nous sommes à la recherche de mécènes, de sponsors  pour différentes choses engagées, pour le fonctionnement interne de notre association,( nous n’avons toujours pas de lieu, pas les moyens avec nos cotisations de rémunérer même petitement au moins un poste nécessaire à l’évolution de notre association) et également  bien sûr pour LA GRANDE SOIREE.

Des responsabilités et des engagements sont à prendre dans d’autres  secteurs d’activité, il y a trop souvent des défections lors des réunions organisées par les uns et les autres. L’association ne vivra que si chacun d’entre nous s’y investit ne serait-ce qu’un peu et si nous sommes actifs et force de proposition !
Les idées ne manquent pas ! Beaucoup circulent, plusieurs sont venues à nos oreilles, mais l’important est de concrétiser ces idées, de les mettre en chantier, le conseil d’administration peut réfléchir aux propositions, les accepter, les faire évoluer, les confier à des responsables justement mais pas les mettre en place !

Donnons-nous les moyens de nos ambitions. La vie de notre association ne peut pas être seulement entre les mains d’une petite douzaine de bénévoles. Plusieurs routes sont aujourd’hui tracées, empruntons-les, profitons des paysages variés qu’elles traversent, creusons des chemins de traverse, faisons-les se croiser, s’entrecroiser. Créons un gigantesque réseau. Devenons incontournables non pour défendre des privilèges mais pour assurer pleinement le rôle qui est le nôtre !

C’est sur cet appel plein d’enthousiasme et d’espoir que je terminerai ce bilan du Conseil d’Administration sortant, mais pour finir et avant de céder la parole à Jean-Pierre Jacovella, (qui a sûrement des informations à nous donner !) je voulais vous dire que nous avons été très heureux de vous représenter pour ces deux premières années d’existence et que j’ai  personnellement été très fière d’être la présidente de notre association.

par Yveline HAMON,

Présidente d'honneur de l'association.

Lire les commentaires

Réagir à cet article
Votre adresse e-mail
(ne sera pas visible par les utilisateurs)
Commentaire
VÉRIFICATION CONTRE LE SPAM


Votre commentaire sera affiché après validation par le webmaster


© Rue du Conservatoire, 2 bis rue du conservatoire, 75009 ParisNous écrireMentions légales

conception : Emmanuel de Sabletdesign : Vattiksréalisation : ReMember Systemphoto du théâtre : Max Armengaud