LA LETTRE D'INFORMATION

S'inscrire
Voir les dernières lettres
 

LIVRES / CD / DVD
TOUS LES ARTICLES IMPRIMER             J'AIME  (369 personnes aiment cet article)
Publié le 03/06/2015.


Patrick HANNAIS (promo 1973) vous dévoile son premier CD : ÉTRANGER À PERSONNE, produit par l'Acte Chanson
Vos commentaires

L'Acte Chanson présente


Étranger à personne

15 titres originaux
interprétés par Patrick Hannais






Le premier contrat de théâtre du comédien Patrick Hannais s’est signé sur une audition de chant au Théâtre de l’Est Parisien dans une pièce de Brecht : Sainte-Jeanne des Abattoirs. Il y jouait un crieur de journaux et faisait partie du chœur des ouvriers avec le chanteur lyonnais Alain Bert.  Habillés en costume rayé comme dans les camps et maquillés en vert pour faire affamés, ils chantaient : « Nous sommes trente-mille dans ces abattoirs du grand Chicago à crever la faim… ». Il était à ce moment-là élève  du Conservatoire… le CNSAD, comme on dit...(...)

Comme comédien il a joué depuis, Harpagon, Las Casas, Bouvard et Pécuchet, Théramène, Golaud et bien d’autres personnages. A Montpellier, outre son travail de comédien, il a rencontré la compagnie Acte Chanson et participé à bien des hommages : Caussimon, Brel, Béranger, Brassens  ainsi qu’à plusieurs spectacles autour de la poésie et de la chanson : Bruant, Cros, Aragon, Tardieu.
En parallèle il écrivait des chansons, quelquefois sur commande, mais ne les avait jamais chantées. Aujourd’hui grâce à l’Acte Chanson et à ses amis musiciens, les voici réunies dans ce disque « Etranger à personne » dédié au poète Frédéric-Jacques Temple.

  www.actechanson.fr

Ecouter "MAUDIT HOMME"


Lire les commentaires

Réagir à cet article
Votre adresse e-mail
(ne sera pas visible par les utilisateurs)
Commentaire
VÉRIFICATION CONTRE LE SPAM


Votre commentaire sera affiché après validation par le webmaster


© Rue du Conservatoire, 2 bis rue du conservatoire, 75009 ParisNous écrireMentions légales

conception : Emmanuel de Sabletdesign : Vattiksréalisation : ReMember Systemphoto du théâtre : Max Armengaud