LA LETTRE D'INFORMATION

S'inscrire
Voir les dernières lettres
 

FACE À L'ACTUALITÉ
TOUS LES ARTICLES IMPRIMER             J'AIME  (391 personnes aiment cet article)
Publié le 28/02/2016.


Des nouvelles de la Parole Errante
Le collectif « la Parole errante demain » a décidé d’écrire et de porter un projet, conçu comme un chantier ouvert et public de questionnement...
Vos commentaires

Des nouvelles de la Parole Errante aujourd’hui et demain

Le 25 octobre dernier, le collectif « la Parole errante demain » a organisé une première journée publique d'information sur la situation du lieu. Articulée autour d'une présentation du projet, de discussions thématiques, d'un stand de frites participatives, de repas préparés par les collectifs de lutte des Baras et d'Ayotzinapa-Paris et d'un bal multiple qui résonnait aux quatre coins du lieu, cette journée fut une réussite et plus de 500 personnes ont répondu à l'invitation.

Cette journée fut un premier moment de soutien à l’idée que quelque chose continue à la Parole errante, quelque chose de nouveau, mais qui parte de l’existant : « Notre position est simple : nous nous opposons à toute reprise du lieu qui aboutirait à une table rase complète de son histoire et de ce qu'il a constitué à l'échelle de la ville et du département. Nous nous opposons à l’effacement de l'héritage du travail d'Armand Gatti et de ceux qui l'ont entouré, héritage encore sensible dans la vie et l'activité d'un lieu où les pratiques sociales, politiques et artistiques se croisent et se questionnent. »

Ce fut aussi un premier moment de rencontres, car si le collectif « la Parole errante demain » a décidé d’écrire et de porter un projet, celui-ci se conçoit comme un chantier ouvert et public de questionnement qui ne prendra sens qu’à être investi et porté par de nombreuses réalités.

Depuis, le Conseil Général (propriétaire du lieu) ne s'est toujours pas prononcé publiquement sur l'avenir du lieu. La Mairie de Montreuil a quant à elle défendu auprès du Conseil Général l’idée d’ouvrir un appel à projets, tout en affichant son  attachement à l'histoire et l'esprit du lieu. Quoiqu’il en soit, à ce jour, la seule certitude est que la Parole errante devra fermer ses portes en juin prochain.
 
Faire face à l'urgence, construire patiemment

De notre côté, les réflexions se sont poursuivies : Comment défendre les besoins et les fonctions remplis par ce lieu depuis une dizaine d'années ? Comment défendre les usages multiples et hétérogènes qui s'y sont développés ? Comment approfondir cette dimension de « fabrique du commun » ? Dans cette perspective nous avons entamé des discussions avec des éducateurs, des collectifs de musiciens, des artisans et organisé des rencontres publiques au café-librairie Michèle Firk, avec le groupe Topo - autour des pratiques d'atelier au théâtre, le collectif « Encore heureux » - au sujet d'expériences alternatives de lieux dans l'univers du soin et le collectif des Tanneries - autour de l'histoire du lieu qu'ils font vivre depuis de nombreuses années à Dijon. Ces rendez-vous publics se poursuivront jusqu'au mois de juin.

Au mois de mars 2016, le collectif « la Parole errante demain » participe à la programmation « Nous, la forêt qui brûle » où se croisent et se questionnent poésie, politique, peinture, musique, soin, théâtre, artisanat... Cette programmation comprendra plusieurs rendez-vous pour prolonger les discussions thématiques du 25 octobre autour de la cantine, du fonctionnement, du financement et de la défense du lieu. Le programme complet, à partager largement, nous parviendra sous peu.

 
Autant de rendez-vous pour poursuivre les rencontres et approfondir les différentes facettes d'un lieu à (ré)inventer. Et s'il s'agit de construire patiemment et au plus grand nombre possible la défense publique de ce lieu et de son devenir, il y a urgence. En ces temps où tout se resserre, ici et ailleurs : Nous avons besoin de lieux pour habiter le monde !

N'hésitez pas à faire circuler et partager la pétition : laparoledemain.jimdo.com

Lire les commentaires

Réagir à cet article
Votre adresse e-mail
(ne sera pas visible par les utilisateurs)
Commentaire
VÉRIFICATION CONTRE LE SPAM


Votre commentaire sera affiché après validation par le webmaster


© Rue du Conservatoire, 2 bis rue du conservatoire, 75009 ParisNous écrireMentions légales

conception : Emmanuel de Sabletdesign : Vattiksréalisation : ReMember Systemphoto du théâtre : Max Armengaud