LA LETTRE D'INFORMATION

S'inscrire
Voir les dernières lettres
 

DES NOUVELLES DU FRONT
TOUS LES ARTICLES IMPRIMER             J'AIME  (200 personnes aiment cet article)
Publié le 25/03/2016.


25, 26, 28 AVRIL - NE LÂCHEZ RIEN ! - APPEL DE SAMUEL CHURIN
La situation est des plus grave. Une attaque sans précédent au régime spécifique d’indemnisation chômage. Mobilisons-nous pour ne pas disparaître.
Vos commentaires



l'AG du 4 avril 2016 au Théâtre national de la Colline

l'AG du 4 avril 2016 au Théâtre national de la Colline

précédente
3 photos
suivante

VOIR LE CALENDRIER DES MOBILISATIONS
 sur le site de la CIP-IDF
sur notre site

A PARTAGER ET DIFFUSER LE PLUS LARGEMENT POSSIBLE

APPEL A LA RESISTANCE

Chers amis, je n’ai pas l’habitude de prédire la suppression de l’intermittence mais je peux vous assurer que si nous ne réagissonspas c’est de fait ce qui arrivera. Ce qui s’est passé hier jeudi 24 mars est l’attaque la plus grave portée à ce régime spécifique d’indemnisation chômage depuis bien longtemps. Ce qui est demandé par le Medef et la Cfdt est bien pire que la convention 2014 et son différé d’indemnisation qui avait mis le feu aux poudres.



Rappel des faits : Suite à la convention 2014, Valls prend en charge le différé d’indemnisations des intermittents pour une somme de 80 millions d’euros et en annule les conséquences. Autrement dit, grâce à la forte mobilisation de 2014, aucun intermittent n’a subi cette mesure injuste. Depuis, il a été décidé une mesure dont le but principal a été d’éteindre un mouvement social et surtout de faire la part belle à la communication du gouvernement à savoir :
- Inscrire dans la loi Rebsamen la pérennisation des annexes 8 et 10 ainsi qu’une négociation des futurs accords par les syndicats du secteur
Suite à cela Manuel Valls a pu communiquer sur le thème : les
intermittents sont sauvés, les socialistes aiment la culture. Et tout le monde l’a cru, sauf nous.
Pour rappel, nous avons dit depuis le début (reprenez toutes mes publications) :
- Attention, tout ceci est bidon et cette loi est de la pure
communication. Seul le titre « annexes 8 et 10 » est « sauvé » mais pas le contenu. Ainsi on pourrait demander aux intermittents de faire 800h en 10 mois pour ouvrir des droits et ce serait compatible avec la loi.
- Les accords négociés par les syndicats du secteur pourront
facilement être torpillés pour la raison suivante : c’est le Medef et son partenaire la Cfdt qui fixent le budget !!! Autrement dit Le Medef pourra faire pire qu’en 2014 : supprimer les annexes 8 et 10 sans le dire.
Et bien, tout ce que nous avions prévu est arrivé hier. Le Medef a rendu sa feuille de cadrage, elle a été acceptée par la CFDT et la CFTC. Que dit ce document ?
Les intermittents devront faire 185 millions d’euros d’économies par an pour la convention signée avant juillet et à horizon 2020, 400 millions d’euros d’économies par an ! Rendez-vous compte : ces économies sont bien supérieures au différé d’indemnisation scandaleux de 2014.
Pour rappel encore, Manuel Valls pavanait dans les rues d’Avignon l’été dernier en affirmant (source AFP) : « Aucune nouvelle économie ne sera demandée aux intermittents, ils ne doivent pas servir de variable d’ajustement »
Nous avons tant bien que mal essayé de repousser le pire depuis 13 ans grâce à une forte mobilisation dans les moments critiques. La situation n’a jamais été aussi grave.
J’appelle tous les concernés à se réunir partout au plus vite et à venir très nombreux aux AG d’informations. Nous devons nous organiser pour cela et diffuser le plus largement les lieux et dates des futurs rendez-vous. Votre présence est essentielle. Nous devons lutter par tous les moyens possibles pour éviter une disparition programmée.
Nous avons fait des propositions, participé aux tables, averti des dangers de la loi Rebsamen, annoncé à l’avance ce qui allait se passer. On nous a menti, on nous a répondu avec une morgue infinie, et maintenant on veut nous faire disparaitre en silence. Ne les laissons pas faire.
Samuel

VOIR LE CALENDRIER DES MOBILISATIONS
sur notre site
Renseignez-vous sur cip-idf.org
cip-idf est la liste de débat de la Coordination des Intermittents et Précaires d'Île de France.

Lire les commentaires

Réagir à cet article
Commentaire laissé le 12/04/2016 à 23:39
Monsieur Wauquiez n'aura même pas le plaisir de détruire après 2017. Il trouvera le travail déjà fait.

Laurent Hacquard



Commentaire laissé le 10/04/2016 à 11:24
MERCI SAMUEL.

Sylvie Laporte



Commentaire laissé le 03/04/2016 à 21:45
je ne peux rien ajouter a cet article qui est très juste. Tenez-nous au courant des actions en cours. Nous sommes sur Toulouse. Il y a-t-il des actions décentralisées auxquelles nous pouvons participer. Nous restons al écoute.
Sophie Danon pour Vent d'échange



Commentaire laissé le 31/03/2016 à 01:54
Merci Samuel pour toutes ces précisions, je partage et m'engage sans tarder !
Pauline Faydit




Commentaire laissé le 29/03/2016 à 22:09
Nous sommes toujours là, vivants et debout parce que nous nous tenons informés et que nous devons réagir.
Céline Markulic, Comédienne marionnettiste




Commentaire laissé le 28/03/2016 à 23:02
Tout a fait d'accord pour résister !
Idem j'attends les infos pour les redistribuer au plus grand nombre.
Marie Boissard



Commentaire laissé le 28/03/2016 à 01:03
Merci de me tenir au courant des mobilisations sur Paris.
Pascaline Denimal - Chorégraphe



Commentaire laissé le 27/03/2016 à 19:01
Il me semble trois choses :
- c'est l'ensemble de l'économie de la culture qui est à repenser, les théâtres comme beaucoup d'institutions croulent sous des frais de fonctionnement abusifs en constante augmentation, et les coupes budgétaires affectent en direct l'achat des spectacles.
- faire en sorte que les permittents des grosses boîtes de production soient embauchés en cdi et que ces mêmes boîtes soient rétroactivement condamnées pour fraude et association de malfaiteurs.
- au niveau de la communication du mouvement il me semble important de dire et répéter que l'intermittence est le premier producteur de spectacle en France, arrêtons de présenter ça comme un système d'aide aux chômeurs, nous ne sommes pas des chômeurs et les plus honnêtes d'entre nous travaillent même beaucoup, donc nous ne sommes pas des chômeurs et l'intermittence est un producteur de spectacle vivant, le plus important,
merci pour votre travail.

Arthur RIBO.
Arts de la Parole improvisée



Commentaire laissé le 27/03/2016 à 00:21
Triste

Sophie Guillement



Commentaire laissé le 26/03/2016 à 22:36
Bonjour Samuel Merci de votre diligence et de vos investigations . Elles nous sont précieuses. Je partage sans plus tarder.
Laurent Ravennes



Commentaire laissé le 26/03/2016 à 20:18
Je sens qu'il va encore falloir bloquer des festivals!

Cyrille Savoi, musicien, saxoflutiste



Commentaire laissé le 26/03/2016 à 20:03
Je souhaite être informée des suites, réunions etc...
Laurence Le Dantec
Comédienne - Metteur en scène



Commentaire laissé le 26/03/2016 à 18:20
Gardons le courage de l'optimisme avant de sombrer totalement.

Moni Grego
Théâtre




Commentaire laissé le 26/03/2016 à 17:15
La situation est grave et déstabilisante. Qui croire? A qui faire confiance? Les paroles des politiques ne valent plus rien....
Régine Mahe



Commentaire laissé le 26/03/2016 à 12:48
Partagé

Corinne Schmitt



Commentaire laissé le 26/03/2016 à 12:16
Ne lâchons pas l'affaire !
Gilles Pathelin



Commentaire laissé le 26/03/2016 à 11:07
Merci de me tenir au courant des différentes réunions....
par mail que je transfèrerai au + grand nombre sur FB.
Anne-lise Kedves
actrice, auteur dramatique
Votre adresse e-mail
(ne sera pas visible par les utilisateurs)
Commentaire
VÉRIFICATION CONTRE LE SPAM


Votre commentaire sera affiché après validation par le webmaster


© Rue du Conservatoire, 2 bis rue du conservatoire, 75009 ParisNous écrireMentions légales

conception : Emmanuel de Sabletdesign : Vattiksréalisation : ReMember Systemphoto du théâtre : Max Armengaud