LA LETTRE D'INFORMATION

S'inscrire
Voir les dernières lettres
 

DES NOUVELLES DU FRONT
TOUS LES ARTICLES IMPRIMER             J'AIME  (124 personnes aiment cet article)
Publié le 26/04/2016.


LA FÉMIS ET LE TNS OCCUPÉS !
Voir le site des ETUDIANT-E-S D'ART EN LUTTE
Vos commentaires
 

Le Théâtre de l’Odéon et la Comédie Française ne sont plus occupés à Paris. Evécuation forcée pour l'Odéon (Merci Stéphane !), volontaire pour la CF. Les CDN de Bordeaux, Caen, Lille, Montpellier et Strasbourg, occupés eux aussi.


Ces occupations sont revendiquées, entre autres, par les
  ETUDIANT-E-S D'ART EN LUTTE, qui se définissent comme "de futurs intermittent-e-s, étudiants en théâtre, cinéma, musique entre autres, à l’université, en conservatoire, en école :


CNSAD
(Conservatoire National d’Art Dramatique)

Ateliers du Sudden

Université PARIS 3 (Sorbonne Nouvelle)

Université PARIS 8 (Vincennes Saint-Denis)

Ecole Nationale Supérieure Louis-Lumière

3IS (Institut international de l’Image et du Son)

La fémis (École nationale supérieure des métiers de l’image et du son)

L’Ecole du Jeu

L’EDT 91

L’ERAC

L’ESACT

Claude Mathieu

Elèves Comédiens de la comédie Française

Laboratoire de L’acteur

Le Cours Florent

Le CFA d’Asnières

Conservatoire d’Arrondissement de Paris

Conservatoire Régional de Lyon


  Voir sur le site etudiantesdartenlutte.wordpress.com

 
Voir sur libération.fr les violences policières à l'Odéon

Lire les commentaires

Réagir à cet article
Commentaire laissé le 28/04/2016 à 23:41
Soutien aux intermittents du spectacle
17 h · Voici les informations disponibles sur l'accord trouvé cette nuit et qui va être soumis à la négociation interprofessionnelle aujourd'hui au siège du MEDEF. Celle-ci le transmettra alors au comité d'experts qui aura 20 jours pour le chiffrer et donner son avis afin de savoir si il respectera la fameuse «lettre de cadrage» :

À 1h du matin, la négociation au Ministère du Travail se termine, un accord est mis à la signature, il comporte des avancées importantes.

Sont actés :

- un champ identique pour les artistes et les techniciens (mais désormais fondé sur les conventions collectives pour ces derniers et non plus sur les codes NAF)
- 507 heures sur 12 mois pour tous, artistes et techniciens
- date anniversaire
- une clause de rattrapage sur 2 ans permettant d'ouvrir les droits en cas d'accident de parcours
- la généralisation du cachet à 12h pour les artistes et réalisateurs
- un élargissement de la prise en compte des heures d'enseignement données, y compris pour les techniciens, et dans un champ d'établissements beaucoup plus important
- la neutralisation des baisses d'indemnisation après un congé maternité
- un début de prise en compte des arrêts maladie concernant les affections de longue durée
- une amélioration de la clause de maintien de droit jusqu'à l'âge de la retraite
- la mise en place d'une commission de suivi et de recours pour les problèmes à la fois collectifs et individuels

Les employeurs ont dû concéder une augmentation de la cotisation patronale de 1% et la fin des abattement pour frais professionnels.
(La proposition de la CGT Spectacle que l'augmentation de 1% soit uniquement pour les entreprise de + de 10 salariés, et ne s'applique donc pas aux petites compagnies déjà en situation difficile, n'a pas été retenue.)

Sans être assujetti à la lettre de cadrage, l'accord a trouvé un équilibre à partir de plusieurs éléments :

- un différé correspondant au nombre de jours de congés payés
- un abaissement du plafond de cumul allocation et salaires de 1,4 à 1,18 plafond sécu (soit 3797 € par mois sur 3 mois glissants soit 11 392 € sur 3 mois)

La CGT Spectacle réunit ses instances pour décider d'une signature en ce 28 avril 2016.

Mais la lutte continue :

- pour s'opposer au MEDEF qui vient de proposer des économies inacceptable sur le dos des chômeurs du régime général
- contre la mise à mal par le «travail gratuit» de la loi LCAP
- pour le retrait de la ‪#‎LoiTravail‬ !

● RDV à 12h devant le MEDEF qui risque encore de vouloir imposer sa «lettre de cadrage» pour les annexes 8 et 10
● RDV à 14h à Denfert-Rochereau pour manifester contre le projet de «Loi Travail» de Myriam El Khomri
Votre adresse e-mail
(ne sera pas visible par les utilisateurs)
Commentaire
VÉRIFICATION CONTRE LE SPAM


Votre commentaire sera affiché après validation par le webmaster


© Rue du Conservatoire, 2 bis rue du conservatoire, 75009 ParisNous écrireMentions légales

conception : Emmanuel de Sabletdesign : Vattiksréalisation : ReMember Systemphoto du théâtre : Max Armengaud