LA LETTRE D'INFORMATION

S'inscrire
Voir les dernières lettres
 

ACTUALITÉS DES ADHÉRENTS
TOUS LES ARTICLES IMPRIMER             J'AIME  (27 personnes aiment cet article)
Publié le 13/04/2017.


Serge MARTINA
annonce la prochaine parution de son nouveau roman LES VIEUX CONS, une comédie rurale à forte connotation policière. A suivre...
Vos commentaires





précédente
2 photos
suivante

LES VIEUX CONS
Serge Martina

En 1988, quatre anciens combattants se sont eux mêmes baptisés Vieux Cons avant que d'autres ne le fassent (ce qui serait désobligeant).

Lorsqu'ils se racontent leurs exploits d'antan, qu'ils connaissent par coeur, l'important est la version du jour. il est interdit d'interdire.

L'un d'eux, un sommelier à la retraite, a adopté une jeune sculpteur africaine enceinte qui lui a offert une ravissante petite métisse.

Cette gamine est atteinte d'une maladie orpheline qui ne lui permettra pas de franchir le cap de la puberté.

Un seul hôpital à cette époque peut l'opérer et lui permettre de suivre son traitement; il est à New York.Le coût est exorbitant.

Une occasion leur est offerte de trouver cet argent en attaquant, comme les anglais se vantent de l'avoir fait avant eux, un train postal.

Un train certes modeste, mais qui, avec la proximité des fêtes de fin d'année, est prometteur en quantité de cadeaux.

Ils réussissent leur coup... Et se retrouvent dans un embroglio politico-médiatique auquel ils ne s'attendaient pas.

Leur aventure se complique.

C'est une comédie rurale à forte connotation policière difficile à résumer en quelques lignes.

A suivre...

Edition du Bout de la Rue.
editionduboutdelarue.fr

Lire les commentaires

Réagir à cet article
Votre adresse e-mail
(ne sera pas visible par les utilisateurs)
Commentaire
VÉRIFICATION CONTRE LE SPAM


Votre commentaire sera affiché après validation par le webmaster


© Rue du Conservatoire, 2 bis rue du conservatoire, 75009 ParisNous écrireMentions légales

conception : Emmanuel de Sabletdesign : Vattiksréalisation : ReMember Systemphoto du théâtre : Max Armengaud