LA LETTRE D'INFORMATION

S'inscrire
Voir les dernières lettres
 

DÉCÈS
TOUS LES ARTICLES IMPRIMER             J'AIME  (37 personnes aiment cet article)
Publié le 11/07/2017.


Isabelle SADOYAN
La grande comédienne, figure majeure de la décentralisation, s'est envolée pour toujours ce lundi 10 juillet 2017 à l'âge de 89 ans
Vos commentaires
Lu dans sceneweb.fr

La comédienne Isabelle Sadoyan, figure de la décentralisation est morte lundi à l’âge de 89 ans, a annoncé le Théâtre national populaire (TNP) de Villeurbanne, le théâtre le plus cher à ses yeux.
Isabelle Sadoyan était née à Lyon où elle avait étudié au Conservatoire avant de participer à la création du Théâtre de la Comédie en 1950, en compagnie notamment de Roger Planchon et du comédien Jean Bouise, qui deviendra son mari en 1954. Ils vont vivre une grande passion pour le théâtre. On se souvient de ce couple amoureux en 1988 au Festival d’Avignon dans Tir et Lir de Marie Redonnet dans une mise en scène Alain Françon. Ils jouaient côte à côte dans un lit dessiné par Nicolas Sire dans la Collégiale Notre-Dame de Villeneuve lez Avignon. Le dernier rôle de Jean Bouise, décédé un an plus tard.

En 1972, le Théâtre de la Comédie devient Théâtre de la Cité et déménage à Villeurbanne, sous la direction de Patrice Chéreau. Isabelle Sadoyan suit, avant de quitter la troupe Planchon en 1976 pour s’installer à Paris. Christian Schiaretti fait appel à elle en 2011 pour un rôle dans Ruy Blas lors de l’inauguration de la grande salle du TNP, dont elle ne s’est jamais éloignée, car elle habitait à deux pas dans un HLM.

A Paris, Isabelle Sadoyan joue pour les plus grands metteurs en scène et travaille également pour la télévision et surtout le cinéma, sous la direction de Claude Sautet, Luis Bunuel, Jeanne Moreau, Claude Chabrol, Luc Besson, Claude Lelouch ou encore Jean-Luc Godard. En 2010, elle est nommée pour le Molière de la comédienne dans un second rôle pour Les Fausses Confidences, mise en scène par Didier Bezace*. Cette saison, elle était la femme de Robert Hirsch dans une pièce sur la difficulté d’être vieux au titre prémonitoire: Avant de s’envoler.

Stéphane Capron – www.sceneweb.fr

* En 2014, Isabelle Sadoyan a obtenu (enfin !!!) le Molière du meilleur second rôle féminin pour L'Origine du monde
(N de RdC)


Et aussi

Sur France 3 - Auvergne - Rhône-Alpes

Par Sandra Méallier

Christian Schiaretti et toute l’équipe du TNP de Villeurbanne ont tenu à rendre hommage à l'actrice à l'heure de son décès : "Isabelle Sadoyan a consacré sa longue vie à oeuvrer pour le théâtre avec passion et à transmettre son savoir et sa mémoire précieuse", lit-on dans un communiqué publié ce lundi.

On a pu la voir dans les créations de Christian Schiaretti : Père de August Strindberg en 2005, Par-dessus bord de Michel Vinaver en 2008. Elle a aussi incarné la duègne dans Ruy Blas de Victor Hugo, spectacle d’inauguration de la grande salle du TNP, le 11 novembre 2011.

Un Molière en 2014

A l'affiche de sa longue carrière, pas loin d'une centaine de pièces : elle était encore sur scène en 2016 dans Avant de s'envoler de Florian Zeller, mise en scène Ladislas Chollat, au Théâtre de l'Œuvre, à Paris. Et une cinquantaine de films de cinéma, allant des Choses de la vie de Claude Sautet, en 1969, à Médecin de campagne de Thomas Lilti, en 2016.

Les récompenses sont arrivées à la fin de cette carrière : en 2014, avec un Molière de la meilleure comédienne dans un second rôle pour L'Origine du monde.

 


Lire les commentaires

Réagir à cet article
Votre adresse e-mail
(ne sera pas visible par les utilisateurs)
Commentaire
VÉRIFICATION CONTRE LE SPAM


Votre commentaire sera affiché après validation par le webmaster


© Rue du Conservatoire, 2 bis rue du conservatoire, 75009 ParisNous écrireMentions légales

conception : Emmanuel de Sabletdesign : Vattiksréalisation : ReMember Systemphoto du théâtre : Max Armengaud