LA LETTRE D'INFORMATION

S'inscrire
Voir les dernières lettres
 

COUP DE COEUR
TOUS LES ARTICLES IMPRIMER             J'AIME  (22 personnes aiment cet article)
Publié le 18/03/2018.


LES BIJOUX DE PACOTILLE
de et par Céline Milliat-Baumgartner, mise en scène de Pauline Bureau, du 6 au 31 mars au théâtre du Rond Point et le 6 avril au théâtre de Chelles
Vos commentaires
 


« 
LES BIJOUX DE PACOTILLE »

  de et par Céline Milliat-Baumgartner    

 mise en scène Pauline Bureau 
  DU 6 AU 31 MARS AU THÉÂTRE DU ROND-POINT

  LE 6 AVRIL AU THÉÂTRE DE CHELLES. 

 

Créé le 10 novembre 2017

au Théâtre Romain Rolland, scène conventionnée de Villejuif

 

«  Il ne suffit pas de parler pour être bien, il faut partager »  

Boris Cyrulnik

Ce seul en scène interprété par l’auteure est l’adaptation du roman autobiographique de Céline Milliat  Baumgartner.

Le 19 juin 1985, à 3h30 du matin, une voiture sort de la route à l’entrée du tunnel de St-Germain-en-Laye – et prend feu sur le bas-côté. Les pompiers trouvent dans l'habitacle deux corps carbonisés, enlacés, un homme et une femme... Pour toute trace, ne restent plus de cette nuit là,  qu’une boucle d’oreille en forme de fleur et deux bracelets en métal, noircis par le feu, des bijoux de pacotille qui sont restitués à la famille. Les enfants orphelins n’assistent pas à l’enterrement de leurs parents, ils sont pris en charge puis élevés par une de leurs tantes.

Céline Milliat Baumgartner entreprend dans ce texte un long travail de mémoire à travers les objets et photos qu’elle possède pour dresser le portrait de ses parents disparus. Un père souvent absent pour son travail et une mère actrice qui embrasse Depardieu dans un film de Truffaut.

Puis vient le récit d’une enfance presque normale d’une enfant sans parent. 

Le texte est publié aux éditions Arléa.

 

Texte et interprétation Céline Milliat-Baumgartner
Mise en scène Pauline Bureau

Scénographie Emmanuelle Roy - Costumes et accessoires Alice Touvet - Composition musicale et sonore Vincent Hulot - Lumière et Régie générale Bruno Brinas - Dramaturgie Benoîte Bureau - Vidéo Christophe Touche - Magie Benoît Dattez - Travail chorégraphique Cécile Zanibelli - Développement et diffusion Olivia Peressetchensky - Administration Christelle Krief, assistée de Paul Lacour Lebouvier - Presse ZEF, Isabelle Muraour

Production La Part des Anges - Coproduction Théâtre Paris Villette, Le Merlan - scène nationale de Marseille, Théâtre Romain Rolland - scène conventionnée de Villejuif - Avec le soutien du Conseil Départemental du Val-de-Marne dans le cadre de l’aide à la création et de la Ville de Paris pour l'aide à la diffusion. Résidences de création au Théâtre Paris Villette, au Théâtre Romain Rolland, scène conventionnée de Villejuif et au Théâtre de la Bastille. Remerciements à Julien Ambard et Carole Mettavant. Merci à Adrien De Van, pour son regard amical.

La compagnie La part des anges est conventionnée par le ministère de la Culture / Drac Normandie au titre du dispositif compagnies à rayonnement national et international. Elle est également conventionnée par la Région Normandie. Pauline Bureau fait partie des artistes de la bande du Merlan, scène nationale de Marseille.


Les bijoux de pacotille, de Céline Milliat-Baumgartner, sont inestimables

Au théâtre du Rond-Point, Céline Milliat-Baumgartner et Pauline Bureau, sœurs siamoises de théâtre, font renaître des cendres d'une carcasse de voiture, l'histoire d'une orpheline qui a perdu ses parents dans un tragique accident de la route. La pièce s’appelle «  Les bijoux de pacotille » , ils sont inestimables.

https://www.theatredurondpoint.fr

 

 

Crédit photo Pierre Grosbois



 


Lire les commentaires

Réagir à cet article
Votre adresse e-mail
(ne sera pas visible par les utilisateurs)
Commentaire
VÉRIFICATION CONTRE LE SPAM


Votre commentaire sera affiché après validation par le webmaster


© Rue du Conservatoire, 2 bis rue du conservatoire, 75009 ParisNous écrireMentions légales

conception : Emmanuel de Sabletdesign : Vattiksréalisation : ReMember Systemphoto du théâtre : Max Armengaud