LA LETTRE D'INFORMATION

S'inscrire
Voir les dernières lettres
 

ACTUALITÉS DES ADHÉRENTS
TOUS LES ARTICLES IMPRIMER             J'AIME  (40 personnes aiment cet article)
Publié le 03/09/2018.


« Léo Ferré, Où va cet univers ? »
Chers amis, Réservez vite votre soirée, encore 5 représentations Le lundi 29 octobre et les lundis 5, 12, 19 et 26 novembre 2018
Vos commentaires

 

Chers amis, 


Nous avons le plaisir de vous retrouver

 

Dès le 17 septembre 2018

 

Tous les lundis à 20h30

 

« Léo Ferré, Où va cet univers ? »

 

Voix : Annick Cisaruk

Accordéon, arrangements : David Venitucci 

 

Au Connétable

55, rue des Archives Paris 75003

 

Réservation indispensable :

01 82 01 65 99

Ou sur Billetreduc

Entrée : libre participation


A très bientôt !


Annick

http://annickcisaruk.com/

 

 

flyer OU VA CET UNIVERS.indd1.jpg   flyer OU VA CET UNIVERS.indd2.jpg

 

Chers amis,
Réservez vite votre soirée, encore 5 représentations Le lundi 29 octobre et les lundis 5, 12, 19 et 26 novembre 2018 à 20h30 pour venir assister au spectacle « Léo Ferré, Où va cet univers ? » Au Connétable (55 rue des Archives Paris 75003) Entrée : libre participation
Les chansons interprétées par Annick Cisaruk et David Venitucci (accordéon et arrangements) sont représentatives des thèmes récurrents qui ont inspiré Ferré : la femme et l'amour, la révolte et la critique ..... Sans oublier sa préoccupation première, la musique ! "Où va cet univers ? Un hommage vibrant à Léo Ferré" Brigitte SALINO, Le Monde
Réservation indispensable : 01 82 01 65 99
Billet reduc (Nombre de place limité)
Extrait à découvrir

A très vite! Annick
http://annickcisaruk.com/

Lire les commentaires

Réagir à cet article
Votre adresse e-mail
(ne sera pas visible par les utilisateurs)
Commentaire
VÉRIFICATION CONTRE LE SPAM


Votre commentaire sera affiché après validation par le webmaster


© Rue du Conservatoire, 2 bis rue du conservatoire, 75009 ParisNous écrireMentions légales

conception : Emmanuel de Sabletdesign : Vattiksréalisation : ReMember Systemphoto du théâtre : Max Armengaud