LA LETTRE D'INFORMATION

S'inscrire
Voir les dernières lettres
 

FORMATION / STAGES
TOUS LES ARTICLES IMPRIMER             J'AIME  (16 personnes aiment cet article)
Publié le 17/09/2018.


Jean-Noël DAHAN
mènera cet automne un stage de théâtre, organisé par la Compagnie Eclats Rémanence.
Vos commentaires





précédente
2 photos
suivante

Ce stage aura lieu sur un week-end : le samedi 27 octobre de 11h à 13h puis de 14h à 18h, et le dimanche 28 octobre de 11h à 13h puis de 14h à 18h.

Il sera mené dans une agréable salle de répétition à Paris. 

Le principe est toujours le même : inventer, trouver des dispositifs dans lesquels chacun est à l’endroit de sa création.

Quel que soit son parcours (au-delà des divisions apparentes : professionnel, amateur, expérimenté, débutant, jeune, vieux, femme, homme, humain, animal…), l’important est de consentir à son désir de théâtre.

Les portes d’entrée sont multiples : vous avez peut-être envie de certains textes, d’improvisation, d’objets, de mouvements, d’être dirigé afin de jouer, vous êtes peut-être dans une situation de travail (un projet à préciser, un texte à écrire, un concours à préparer, une intuition à nourrir…), j’ai pour ma part mes obsessions du moment (des auteurs, des thèmes, des dispositifs de jeu…).

Reste le chemin parcouru ensemble, incompréhensible et évident, heureux et douloureux, tragique et super drôle.

Le tarif est indiqué sur le site de la Compagnie Eclats Rémanence, au lien suivant : http://www.eclatsremanence.com/fr/actualites-compagnie-theatre/696/stage-de-theatre-automne-2018/

Informations et inscriptions 

contact@eclatsremanence.com / 06 77 11 80 02

Lire les commentaires

Réagir à cet article
Votre adresse e-mail
(ne sera pas visible par les utilisateurs)
Commentaire
VÉRIFICATION CONTRE LE SPAM


Votre commentaire sera affiché après validation par le webmaster


© Rue du Conservatoire, 2 bis rue du conservatoire, 75009 ParisNous écrireMentions légales

conception : Emmanuel de Sabletdesign : Vattiksréalisation : ReMember Systemphoto du théâtre : Max Armengaud