LA LETTRE D'INFORMATION

S'inscrire
Voir les dernières lettres
 

ACTUALITÉS DES ADHÉRENTS
TOUS LES ARTICLES IMPRIMER             J'AIME  (10 personnes aiment cet article)
Publié le 06/01/2019.


Sarah-Jane SAUVEGRAIN
Dona Urraque, infante de Castille dans Le Cid de Pierre Corneille mise en scène Sandrine Anglade en tournée jusqu'au 9 février
Vos commentaires
 
Le Cid
Cette version originale fait résonner la beauté du vers cornélien avec le rythme subtil et puissant de la batterie.

            Mise en scène : Sandrine Anglade

Avec

Damien Houssier : Don Rodrigue
Géraldine Szajman : Chimène
François Clavier : Don Diègue, père de Rodrigue
Alexandre Lachaux : Don Gomez, père de Chimène
Alain Macé : Don Fernand, Roi de Castille
Sarah-Jane Sauvegrain, Maryline Fontaine (en alternance) : 
Dona Urraque, infante de Castille
Stéphane Lara : Don Sanche
Julie Teuf : Une messagère
Nicolas Larmignat : Un musicien (batterie)

 

En tournée 2019
- 16 janv. 20h - Théâtre Ain Bourg en Bresse
- 17 janv. 20h - Théâtre Ain Bourg en Bresse
- 27 janv. 15h - Opéra de Vichy
- 28 janv. 15h - Opéra de Vichy
- 6 fév. 20h - Théâtre du Jeu de Paume, Aix-en-Provence
- 7 fév. 14h15 - Théâtre du Jeu de Paume, Aix-en-Provence
- 8 fév. 14h15 - Théâtre du Jeu de Paume, Aix-en-Provence
- 8 fév. 20h - Théâtre du Jeu de Paume, Aix-en-Provence
- 14 mars 14h15 - Scène Conventionnée d'Agen
- 15 mars 20h30 - Scène Conventionnée d’Agent

Scénographie : Claude Chestier assisté de Pierre Mathiaut
Collaboration artistique : Sophie Robin
Lumières : Sébastien Lefèvre
Costumes : Julie Lardrot et Louise Watts
Maquillages et coiffures : Elisa Provin 
Maître d'armes : Christophe Mie


Lire les commentaires

Réagir à cet article
Votre adresse e-mail
(ne sera pas visible par les utilisateurs)
Commentaire
VÉRIFICATION CONTRE LE SPAM


Votre commentaire sera affiché après validation par le webmaster


© Rue du Conservatoire, 2 bis rue du conservatoire, 75009 ParisNous écrireMentions légales

conception : Emmanuel de Sabletdesign : Vattiksréalisation : ReMember Systemphoto du théâtre : Max Armengaud