LA LETTRE D'INFORMATION

S'inscrire
Voir les dernières lettres
 

ACTUALITÉS DES ADHÉRENTS
TOUS LES ARTICLES IMPRIMER             J'AIME  (7 personnes aiment cet article)
Publié le 04/04/2019.


Jean-François et Lucia DUSIGNE et BENSASSON (ARTA)
L’acteur-danseur : Koltès et le Théâtre du Corps Stage dirigé par Marie-Claude PIETRAGALLA, Julien DEROUAULT et Jean-François DUSIGNE "Dans la solitude des champs de coton" de Bernard-Marie Koltès
Vos commentaires





précédente
2 photos
suivante

 

Il est encore temps de s'inscrire à ce stage pratique dédié aux acteurs et aux danseurs. Tel : 01 43 98 20 61 / arta@artacartoucherie.com 
La rareté d'une rencontre de travail avec Marie-Claude Pietragalla, Julien Derouault et Jean-François Dusigne, en explorant le texte de Koltès. 
Libérer le jeu par le corps-animal, l'impulsion de la langue, son souffle, son rythme, et faire danser les mots !

« Ils ont envie de vivre et en sont empêchés ; ce sont des êtres qui cognent contre les murs... » « Mon désir, s'il en est un, si je vous l'exprimais, brûlerait votre visage. » « Le premier acte de l'hostilité, juste avant le coup, c'est la diplomatie, qui est le commerce du temps... »
« Je tiens ma langue comme un étalon par la bride... si je lâchais la bride, ... mes mots me désarçonneraient moi-même. »
B-M. Koltès.

Il est possible d'être acteur et de n'avoir encore jamais dansé, il est possible d'être danseur et de n'avoir encore jamais joué : ce stage est conçu pour. C'est la motivation artistique qui importe. Le descriptif complet du stage, conventionné Afdas, est sur artacartoucherie.com



Du 21/05/2019 au 01/06/2019 

Coût pédagogique : stage conventionné AFDAS à 1320€

Lieux et horaires :

  • ARTA, Cartoucherie, route du champ de manœuvre, 75012 Paris
    Du mardi 21 mai au lundi 27 mai 2019 (mardi 21 mai de 11h à 18h, mercredi 22 mai, jeudi 23 mai et vendredi 24 mai de 10h à 18h, repos samedi 25 et dimanche 26 mai et lundi 27 mai de 11h à 18h)
  • Théâtre du Corps, 59 Rue Marcelin Berthelot 94140 Alfortville 
    Du mardi 28 mai au samedi 1 juin 2019 de 12h30 à 18h30.

Prérequis :

– Dans ce travail de recherche qui mêle danse et théâtre, le corps comme outil d'expression est essentiel ; d'où la nécessité d'une bonne condition physique et d'une certaine endurance pour pouvoir « creuser » physiquement son personnage et développer de nouveaux automatismes.

– Un extrait de différentes séquences de La solitude des champs de coton sera préalablement distribué à l'ensemble des participants dès leur candidature, de sorte que chacune et chacun puisse à l'entrée du stage avoir déjà mémorisé entièrement le texte, sans se préoccuper de questions de distributions des rôles.

Objectif pédagogique : les défis et enjeux du Théâtre-Danse.

Réunir, pour créer ensemble, des artistes issus de la danse et du théâtre, ouvre de très riches perspectives, incite mutuellement à faire parler les corps, à s'appuyer sur les souffles que requièrent phrasés, débits, ponctuations et rythmes…

Comment éprouver, combiner l'élan de la danse et la dynamique de la parole, associer intentionnalité, conduite des actions psycho-physiques, désir de dire, ressenti émotionnel et impulsion du mouvement ?

il y a analogie entre page et plateau à partir du moment où corps et voix s'accordent pour écrire ensemble des trajectoires dans l'espace d'une scène délimitée. Le mouvement se dessine en volumes et se ponctue par la combinaison du souffle, du geste, de la voix, en arrêts, suspensions, syncopes. Chaque transition significative de la pensée peut ainsi se traduire par un changement d'attitude, ce qui cristallise ces instants-charnières  du parcours dramatique. Il est juste alors de parler de partition ou de texte scénique.  Il peut alors y avoir maillages, entrelacs entre divers partitions, notamment partitions gestuelles et vocales, celles-ci pouvant opérer de manière non redondante en contre-points, jouant de ces écarts ou entre-deux féconds pour le travail métaphorique.

Ne serait-ce que pour parvenir à combiner maîtrise et instinct, confronter les techniques et apprendre les méthodes issues des différentes disciplines multiplient les potentialités créatrices. Par l'entraînement, chacun se rendra apte à alterner les approches, pour trouver ainsi la liberté de pouvoir emprunter consciemment différentes voies de passage…

Tels sont les enjeux de cette rencontre pratique, exploratoire, autour d'un auteur majeur du répertoire contemporain : Bernard-Marie Koltès.

 


Lire les commentaires

Réagir à cet article
Votre adresse e-mail
(ne sera pas visible par les utilisateurs)
Commentaire
VÉRIFICATION CONTRE LE SPAM


Votre commentaire sera affiché après validation par le webmaster


© Rue du Conservatoire, 2 bis rue du conservatoire, 75009 ParisNous écrireMentions légales

conception : Emmanuel de Sabletdesign : Vattiksréalisation : ReMember Systemphoto du théâtre : Max Armengaud