LA LETTRE D'INFORMATION

S'inscrire
Voir les dernières lettres
 

ACTUALITÉS DES ADHÉRENTS
TOUS LES ARTICLES IMPRIMER             J'AIME  (6 personnes aiment cet article)
Publié le 09/06/2019.


Jean-luc PALIÈS
SPECTACLE en AVANT PREMIERE à PARIS THEATRE 13/SEINE Et AVIGNON
Vos commentaires



Trapèze au Coeur



précédente
3 photos
suivante
 

NOTE d’INTENTION

mise en scène et dramaturgie scénographique

 du Roman-Théâtre « TRAPEZE au CŒUR » de Louise Doutreligne

Dans une scénographie simple et limpide faite d’un rideau de fil et de quelques éléments blancs, et surtout d’éclairages pertinents, le spectacle développera sur le plateau un dispositif orchestral pour 4 interprètes sur le plateau dont une chanteuse, un musicien/guitariste et un interprète en salle... La dramaturgie essentiellement axée sur la parole adressée souvent accompagnée de musique sera constituée de brèves séquences au présent (les rendez-vous, les médecins, l’hôpital, (chambre, bureau et couloirs), le restaurant… pendant lesquelles interviennent abruptement des flashback à Casablanca (Fontaine de l’université, adolescence, jeunesse…), et des projections vers le futur… Tentant de traduire les états de Lucie, qui, physiquement et mentalement fait pénétrer à l’intérieur d’elle les bruits et mouvements extérieurs (sans entériner le refrain du désespoir) en acceptant la respiration du monde tel qu’il est, pour devenir une véritable équilibriste ( trapéziste/funambule) sur le fil de la vie.

Dès le début, Lucie explique à Mateo, le musicien, ce qui lui est arrivé dans une sorte de remémoration chaotique où se mélangent les temps et se superposent les visages et les personnalités : elle revoit des bribes de son passé avec Leila à Casablanca ; des scènes de trapèze dans les airs… elle raconte ses visites aux médecins, les examens, les diagnostics, ses évanouissements et… finalement la décision terrible : l’opération à Cœur Ouvert… 
Leïla et Lucie vont alors interagir fortement pour contrecarrer le destin … Un tourbillon palpitant entraîne tous les personnages (amis musiciens, docteurs, infirmiers, ancien amant… professeur de la faculté de médecine) dans une sorte de spirale étourdissante où se percutent temps, ressemblances, coïncidences où « le passé devient aussi incertain que le futur »… on retrouve presque le langage de mystiques ou physiciens… Etrange, non ?

Les comédien.ne.s interpréteront leurs personnages dans un naturel suggérant les états émotionnels…Nous explorerons d’ailleurs les possibilités narratives par l’utilisation pertinente de voix off pour certains flash Back…, du chant  et quelquefois d’un micro…

Même s’il aborde un sujet douloureux (ouverture et pénétration du corps par la chirurgie, fêlure du cerveau, compression du temps) le spectacle devrait garder un aspect humoristique et dynamique (allusion au « cirque » où gravité et drôlerie se mélangent, pour le cœur battant du spectateur qui a toujours peur/envie d’une chute !…)… JLP JANV 2019


Lire les commentaires

Réagir à cet article
Votre adresse e-mail
(ne sera pas visible par les utilisateurs)
Commentaire
VÉRIFICATION CONTRE LE SPAM


Votre commentaire sera affiché après validation par le webmaster


© Rue du Conservatoire, 2 bis rue du conservatoire, 75009 ParisNous écrireMentions légales

conception : Emmanuel de Sabletdesign : Vattiksréalisation : ReMember Systemphoto du théâtre : Max Armengaud