LA LETTRE D'INFORMATION

S'inscrire
Voir les dernières lettres
 

DES NOUVELLES DU FRONT
TOUS LES ARTICLES IMPRIMER             J'AIME  (38 personnes aiment cet article)
Publié le 06/07/2019.


La CRPA émet un voeu pour le classement du conservatoire national d’art dramatique
4/7/19 - Patrimoine - Conservatoire national d’art dramatique - La protection du Conservatoire national d’art dramatique, un dossier sur lequel nous nous sommes beaucoup battu (voir les articles),
Vos commentaires


La CRPA émet un vœu pour le classement du conservatoire national d’art dramatique

Didier Rykner

 

 

4/7/19 - Patrimoine - Conservatoire national d’art dramatique - La protection du Conservatoire national d’art dramatique, un dossier sur lequel nous nous sommes beaucoup battu (voir les articles), était discutée aujourd’hui devant la Commission Régionale du Patrimoine et de l’Architecture comme nous l’avions annoncé.

La Direction Régionale des Affaires Culturelles, après avoir présenté les photos des lieux et souligné qu’il s’agissait de protéger quatre éléments (le bureau de Berlioz, la salle Louis Jouvet, l’escalier avec les reliefs de Lemot et la salle des Colonnes - ill. 1) qui formaient un ensemble avec le théâtre classé depuis 1921, a donc proposé seulement l’inscription, alors qu’il nous semblait que le classement s’imposait. Il nous avait d’ailleurs été répondu que la CRPA pouvait se prononcer pour la plus haute protection et émettre un vœu en ce sens.


1. Ancien vestibule du Conservatoire
dit salle des Colonnes
Photo : Didier Rykner
Voir l´image dans sa page

Logiquement, et d’ailleurs courageusement car il y avait parmi les membres un certain nombre de fonctionnaires du ministère, la commission a voté presque à l’unanimité pour un classement, considérant qu’il n’était pas cohérent de seulement inscrire le reste du bâtiment qui forme un tout avec le théâtre. Il semble que cette décision ait jeté un froid car la DRAC (suivant en cela les instructions du ministère) craint que ce classement demandé pour tout le Conservatoire (et cela comprend donc également les escaliers Art déco ou l’ancienne façade - ill. 2) ne rende difficile la vente de l’édifice - ce qui prouve d’ailleurs que l’inscription, dans un cas pareil, n’est pas suffisante pour le protéger.



2. Salle de répétition avec l’ancienne
façade de la cour
Photo : Didier Rykner
Voir l´image dans sa page

L’inscription est donc acquise et désormais la suite de la procédure de classement passe par le préfet d’Île-de-France qui peut soit transmettre le dossier au ministre de la Culture qui consultera la Commission Nationale du Patrimoine et de l’Architecture, soit refuser le classement. Mais le ministère de la Culture garde néanmoins la main puisque le Directeur général des patrimoines peut évoquer le dossier. Nous n’attendons rien d’autre de Philippe Barbat. Celui-ci et Franck Riester doivent désormais classer le Conservatoire monument historique. Rappelons-leur que la première mission du ministère est de protéger le patrimoine, pas de transformer l’État en agent immobilier. Ce monument mérite un classement intégral comme l’a considéré la commission compétente, formée notamment de conservateurs des monuments historiques et d’architectes des monuments de France.

Didier Rykner

 


Lire les commentaires

Réagir à cet article
Votre adresse e-mail
(ne sera pas visible par les utilisateurs)
Commentaire
VÉRIFICATION CONTRE LE SPAM


Votre commentaire sera affiché après validation par le webmaster


© Rue du Conservatoire, 2 bis rue du conservatoire, 75009 ParisNous écrireMentions légales

conception : Emmanuel de Sabletdesign : Vattiksréalisation : ReMember Systemphoto du théâtre : Max Armengaud