LA LETTRE D'INFORMATION

S'inscrire
Voir les dernières lettres
 

PROFIL DE ...
RETOUR IMPRIMER      
 




Né le 12 septembre 1924 à Marseille
décédé le 1er mars 1988 à Paris


Réagir à ce profil


Acteur et metteur en scène. Après une formation au Cours René Simon à la même époque que Jacqueline Maillan, il obtient un premier prix du Conservatoire en 1949.

Après diverses prestations dans le comique (Flers et Caillavet), mais aussi dans le dramatique (Marlowe, Ghelderode) il entre au Théâtre National Populaire. Il y joue Le Cid (1951), Octave dans Les caprices de Marianne (1952), Mère courage de Brecht (1959).

La carrière de Jean Le Poulain est très riche et diversifiée, couvrant le champ complet de la littérature dramatique : Turelure du Père humilié de Claudel (1962), L'Ecole des cocottes d'Armont et Gerbidon, La dame de chez Maxim de Feydeau. Il joue aussi des pièces de Calderon, Deval, Cooney, Bernstein, Shakespeare. Il s'efforce de transgresser les traditions classiques et de peindre ses rôles et ses mises en scène aux couleurs de son tempérament comique.

Il a marqué de son empreinte l'émission télévisée Au Théâtre ce soir. Personne ne peut oublier ses interpréations dans Le noir te va si bien, De doux dingues, Le Minautaure ou le Don d'Adèle.

Il entre à la Comédie Française en 1978 et en devient pensionnaire en 1980. En 1986, Jean Le Poulain, nommé administrateur de la Comédie Française, est désigné directeur de l'Odéon en vertu du décret du 19 septembre 1986 qui stipule que l'Odéon doit assurer les représentations de la Comédie française.

Il assurera cette fonction jusqu'à sa mort.



© Rue du Conservatoire, 2 bis rue du conservatoire, 75009 ParisNous écrireMentions légales

conception : Emmanuel de Sabletdesign : Vattiksréalisation : ReMember Systemphoto du théâtre : Max Armengaud