LA LETTRE D'INFORMATION

S'inscrire
Voir les dernières lettres
 

PROFIL DE ...
RETOUR IMPRIMER             CONTACTER
 




Comédien, écrivain et scénariste

Après trois années d'études théâtrales au CNSAD, il joue dans plusieurs œuvres du théâtre Classique et une vingtaine de pièces modernes dont Marius de Pagnol, Il faut que le Sycomore coule de Jean-Michel Ribes, La femme du Boulanger de Jean Giono, Le chariot de terre cuite de Michel Roy, Le Bon, la Bête et la Vertu de Luigi Pirandello.
Parallèlement à cela, il tourne le rôle principal de nombreux téléfilms, dont Les Cinq dernières minutes, Nans le Berger, Les Zingari, Fachoda, Un balcon en forêt, Il faut une femme à la maison, Jean Roch Coignet, L'instit, Le chemin des étoiles, etc… Et, récemment, Permission moisson.

Son premier roman, Plein Fer, a été porté à l'écran par Josée Dayan.

Le téléfilm de FR3 Permission moisson, adapté de son dernier roman, édité par Edition du bout de la rue, réalisé par Didier Grousset, a obtenu le Prix du Public au festival de Luchon.

Son dernier roman, Belle de mai, se passe au Tonkin et retrace, de façon très réaliste, l'aventure d'un groupe de militaires et de civils au moment du désastre de la RC4.

PROMOTION 1964

SERGE MARTINA

06 80 74 01 66
E-mail
PROFESSEUR

Fernand
LEDOUX

ACTUALITÉ

Serge MARTINA annonce la prochaine parution de son nouveau roman LES VIEUX CONS, une comédie rurale à forte connotation policière. A suivre...   Lire la suite

Serge MARTINA vous annonce la sortie, le 23 juin 2016, de son nouveau roman VALET DE PIQUE, dont l'intrigue est des plus actuelles.   Lire la suite

Serge MARTINA témoigne et commente dans le documentaire BUTTES CHAUMONT, HISTOIRE D'UN STUDIO DE LÉGENDE que l'on verra bientôt sur France 3   Lire la suite

Serge MARTINA Lire son dernier roman LA BELLE DE MAI et voir les commentaires enthousiastes de ses lecteurs   Lire la suite

© Rue du Conservatoire, 2 bis rue du conservatoire, 75009 ParisNous écrireMentions légales

conception : Emmanuel de Sabletdesign : Vattiksréalisation : ReMember Systemphoto du théâtre : Max Armengaud