Deux reprises et une création


OYÉ OYÉ OYÉ

2 EXCELLENTS SPECTACLES LABELLISÉS  QUI SONT NOTRE FIERTÉ  À L’AFFICHE EN REPRISE,  «  C’EST LA PHÈDRE » PAR LA FABULEUSE ÉQUIPE DES BOURLINGUEURS CHÈRE À MON COEUR, ATTENTION C’EST JUSQU’À LA FIN DE CETTE SEMAINE AU MONFORT ET «  SACRÉ SUCRÉ SALÉ » DE STEPHANIE SCHWARTZBROD  UN DÉLICE LES MERCREDIS, VENDREDIS À 20H45 ET LES DIMANCHES À 19H À LA REINE BLANCHE JUSQU’AU 23 JUIN.
VOIR DESSOUS LES ARTICLES ET LIENS SUR LE FACEBOOK ET LE BLOG  BALAGAN MEDIAPART DE JPT+++ D’AUTRES SOURCES POUR LES BOURLINGUEURS
MERCI DE FAIRE PASSER SANS MODÉRATION.
ATTENTION REPRISE du spectacle label RdC « Sacré sucré salé »
Stéphanie Schwartzbrod reprend son succulent spectacle « Sacré, sucré , salé » qui nous avait régalé il y a quelques années au Festival d’Avignon. Le voici au Théâtre de la reine blanche qui, sous une nouvelle direction, commence une autre aventure.L’actrice parle cuisine et la fait. Rien de plus réjouissant que de la voir éplucher des oignons en faisant rissoler tradition et religion à travers une recette , une anecdote familiale, une virée historique ou légendaire.

Quand elle ne répète pas un spectacle Stéphanie Schwartzbrod écrit des livres culinaires.

Après “Saveurs sacrées” voici “La cuisine de l’exil” , toujours chez Actes Sud (428p, 23€).

A travers de nombreuses rencontres d’exilés, sources d’histoires et de recettes, elle tresse un livre voyageur.Au hasard, un exemple, le Mexicain Israël; En arrivant à Paris, il croit que la ville est en deuil car tous les parisiens s’habillent en noir. Il cherche une épicerie mexicaine, n’en trouve pas. Quant aux restaurants tex-mex, ils proposent du chili con carne plat qui n’existe pas au Mexique s’étonne t-il. Quelques pages plus loin, comme chaque émigré du livre, il propose cinq recettes de son pays.Tel le surprenant poulet sauce mole..
“Sacré, sucré, salé” au théâtre de la la Reine Blanche, les mer et ven 20h45, dim 19h, du 22 mai au 23 juin .


Rencontres autour du livre “Les mémoires de l’exil” avec des invités le 21 mai à 19h à la Reine Blanche, le 14 juin à 19h à la Maison de la poésie.
Article sur le spectacle ici:
https://www.nouvelobs.com/…/sacre-sucre-sale-une-chorba-a-a…

Jean Pierre Thibaudat

    “C’est la Phèdre!” d’après Sénèque.

ATTENTION REPRISE. Il vous reste jusqu’à la fin de la semaine pour aller au Monfort vous régaler avec “C’est la Phèdre!” d’après Sénèque. Ce dernier n’en est pas revenu , nous non plus. Vous doutez? Alors lisez
BLOGS.MEDIAPART.FR
Groupe multidisciplinaire, les Bourlingueurs viennent d’organiser deux jours
d’Effusions festives et jouissives en Normandie. Parmi les propositions artistiques inédites, « C’est la Phèdre! » d’après Sénèque, une version belle comme un solo de batterie.

LA PRESSE EN PARLE

“Il y a là un beau morceau de théâtre monstrueux extirpé par de jeunes artistes qui, faisant front tous ensemble, veulent en découdre avec leur art et leur époque.”
Jean-Pierre Thibaudat, Mediapart

C’est la Phèdre ! est une fête. Mais une fête des morts comme on n’en voit qu’au Mexique. Jean Joudé voulait que la salle soit « sous vapeur » dans une atmosphère qui mêle la fougue et la fatigue. Elle l’est ! C’est en partie dû à ce qui est constitutif de son projet de mise en scène : faire dialoguer le texte avec la musique, deux musiciens jouent constamment sur scène, à un rythme qui ne faiblit pas.

Tous les acteurs sont proches de la transe, tous s’épaulent dans ce voyage au fond de l’horreur et de l’amour.
En collaboration avec un poète-dramaturge, la fonction du choeur a été repensée, réinventée.
Le théâtre de Sénèque est là, avec toute sa puissance, sa grandeur macabre, contemporain parce qu’éternel.

« Ce qui m’intéresse, ce n’est pas l’histoire de Thésée, Hippolyte et Phèdre que l’on connaît, mais ce qui est expulsé en eux, une violence brute qui piétine l’introspection. » Jean Joudé

 BIOGRAPHIE

Le Collectif « Les Bourlingueurs » a vu le jour en août 2015 avec un objectif, rassembler la jeune création émergente, issue de tous les corps de métier, afin d’obtenir annuellement, lors d’une résidence de création au mois d’août en Normandie, un foisonnement débordant et inédit, où chacun s’apprend l’un l’autre et mène pas à pas son propre chemin artistique. Ce rendez-vous fût nommé « Les Effusions ». Phèdre a vu le jour en août 2017.

      C’est la Phèdre !, par Jean Joudé, au théâtre Monfort – (20/05/19)
Issu du Conservatoire, Jean Joudé et les amis qui se sont réunis autour de lui dans cette école ont créé une équipe, les Bourlingueurs, qui a résisté aux risques d’éclatement. Cette compagnie s’est fait remarquer  par ses représentations d’un spectacle Prévert, du Jeu de l’amour et du hasard et, en tout premier, de C’est la Phèdre !, donné aux Effusions de Val de Rueil, à présent repris au Monfort. “C’est l’équation la plus simple du théâtre ! On est au début du boulevard ! C’est l’histoire d’une femme mariée qui drague un jeune homme tandis que son mari est parti aux enfers. A son retour, il apprend qu’il a été trompé. Cette situation du trio, je l’avais abordée quand j’avais travaillé sur La Cigale de Tchekhov. Mais Sénèque, qui était l’écrivain préféré d’Artaud, la traite d’une façon qui rend tous les personnages monstrueux.”
C’est la Phèdre !, d’après Sénèque, mise en scène Jean Joudé
Théâtre Monfort 106 rue Brancion 75015 Paris, 01 56 08 33 88, du 21 au 25/05
puis aux Arènes de Lutèce, Paris, le 14/06

« Le premier accroc coûte deux cents francs ” Elsa Triolet /Sonia Masson FUTUR SPECTACLE LABEL SE DONNE EN AVANT PREMIÈRE LUNDI 27 MAI À 20H RDV À LA BOURSE DU TRAVAIL 29 BLD DU TEMPLE METRO REPUBLIQUE SVP À FAIRE PASSER ÉGALEMENT SANS MODÉRATION;

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *