“La révolte” de Villiers de l’Isle-Adam


 

 

“La révolte” de Villiers de l’Isle-Adam

mise en scène

 SALOMÉ BROUSSKY 

      Avec Maud Wyler & Dimitri Storoge

31 octobre / 9 décembre, 21h30

du mardi au samedi Theâtre Les Déchargeurs

Il y a des heures où tient toute la vie et qui sonnent tous les adieux ! Élisabeth, femme du banquier Félix, tient les comptes depuis plus de quatre ans. Un soir, celle qui a triplé dans l’ombre la fortune de son mari lui crie sa révolte, pour la première et la dernière fois. Elle quitte son mari, le laissant stupéfait d’être abandonné. Elle part vivre enfin selon ses principes. Pourtant, quatre heures plus tard, elle revient, anéantie par l’impossibilité de suivre l’idéal auquel elle croyait.

TEASERhttps://vimeo.com/240642572

  Une pièce grinçante de l’incisif Villiers de L’Isle-Adam. / A nous Paris

Deux jeunes comédiens sensibles, La Révolte se déploie dans sa modernité et sa cruauté. Une magnifique pièce de Villiers de L’Isle-Adam qui a fait scandale en son temps. Absolument pas caricaturale, la pièce est belle, forte, magnifiquement intelligente, incroyablement moderne. Salomé Broussky a fait un travail parfait avec deux comédiens vraiment très bons. Dimitri Storoge, avec son solide physique de beau gosse bourgeois bien dans sa peau, est parfaitement crédible. Maud Wyler qui est impressionnante. Elle a un mélange de dureté et de subtile fragilité qui convient admirablement au personnage. On vit avec elle cette révolte avec d’autrant plus d’engagement qu’on a le sentiment d’une évidence qui se heurte à un mur. Tout y est dit. Et avec la manière ! / LE FIGAROSCOPE

Les deux comédiens donnent beaucoup d’ampleur et de    nuances. L’affrontement est jubilatoire et intense. Maud Wyler est époustouflante et juste. / Theatres.com 

 
           Deux rôles passionnants. Une grande actrice avec un jeu quasi invisible et tout en tension qui caractérise les grands acteurs. / Toutelaculture 
Avec beaucoup de sensibilité, Maud Wyler interprète cette femme exsangue, exténuée, tandis que Dimitri Storoge, laisse percer derrière l’enflure, l’inconsistance de l’homme social face à l’homme tout court. LeMonde.fr

Un grand texte cinglant, percutant et moderne. Des comédiens excellents. / Sans crier art

Un texte ciselé, incisif et percutant qui surprend par sa force. La mise en scène de Salomé Broussky donne au texte toute sa force, centrant l’attention sur les personnages, leur déroute, leur errance et leur insupportable retour dans le rang. Dimitri Storoge joue avec une étonnante soumission en forme de faiblesse, nous éloignant de l’époux dominateur attendu par le passé. Maud Wyler joue avec un adroit froid glaçant, à l’aune de la détermination de cette femme rebelle mais privée des forces nécessaires. / Spectatif

Une remarquable pièce qui met en exergue la beauté et la puissance du texte. Un jeu juste et touchant des deux acteurs. / La Grande parade

Une mise en scène très recherchée. Un interprétation étonnante et au sommet. Une excellente adaptation. / Théâtre passion

La mise en scène donne la part belle aux deux acteurs émérites dont la lumineuse Maud Wyler, juste et captivante. / Pas une critique 

 

Distribution
Texte Villiers de l’Isle-Adam
Mise en scène Salomé Broussky
Scénographie et Lumières Dominique Borrini
Avec Dimitri Storoge, Maud Wyler 

Dates
Du 31 octobre au 9 décembre, du mardi au samedi à 21H30 Durée du spectacle : 1h10

Theâtre Les Déchargeurs

Tarifs réduits ( adhérents RdC ) 
Les deux premières semaines (du 31 octobre au 11 novembre) : Tarif adhérent à 10 € (et accompagnateur à 15€)
Les 4 semaines suivantes (14 novembre au 9 décembre) : Tarif adhérent à 13€ (et accompagnateur à 18€)

 




Catherine Gandois

Responsable du Label

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *