4.Ces fous de profs de mon conservatoire à moi, Fabienne Gozlan, promotion 1983.


MG, prof de Masques :

(à tous) Préparez-vous!…. (il installe des masques sur une table et parle avec une personne mais suffisamment fort pour que tous puissent suivre sa conversation) Oui. Non. Ah, elle t’a dit ça?..

Moi, je ne sais plus quoi faire! Je sais que c’est important pour vous tous, je le sais.

Mais je sens que je vais être obligé de partir de cette école, non, je vais quitter cette école.

Ça fait des années que je lui demande ça mais toujours je me heurte à un mur. Si je reste, c’est pour vous, c’est parce que vous me le demandez, que je sais que mon travail est important pour vous mais jamais on ne m’a traité comme ça! Jamais!

Tu vois, on me demande de donner des cours en Italie, à Nice, à Tourcoing, on me demande partout; il n’ y a qu’ici, dans cette école, qu’on me traite comme ça.

(à tous) Il est l’heure. Je vais fermer la porte. Vous voyez, je ferme la porte. (il regarde une dernière fois dehors) Ah! Bonjour Daniel, bonjour Clotilde, en retard, allez, rentrez, vous voyez, j’allais fermer la porte. Je ferme la porte. Ça y est, la porte est fermée.

(Il s’installe au centre et parle aux élèves qui petit à petit viendront s’asseoir, face à lui,en demi cercle à 5-6 mètres. Le professeur parle en affichant beaucoup de calme)

Je vous dis toujours que c’est important d’arriver à l’heure. Si vous voyez que vous êtes en retard, c’est inutile de venir, de vous presser, d’arriver ici, essoufflé etc. Non, si vous voyez que vous allez être en retard, vous rentrez chez vous. C’est mieux comme ça.

Daniel et Clotilde, prenez votre temps. Calme. On les regarde se préparer. C’est très intéressant…..(Il attend. Bras croisés) Bien, venez vous asseoir…. (Il compte les élèves) 2-4-6-8…. (l’air désolé) Que se passe-t-il? Pourquoi les autres ne sont pas là?….. Il répètent? Mais pourquoi répètent-ils pendant mon cours?… Elle sait bien, Truc Muche, que je fais cours le mercredi et le jeudi!… Leur spectacle est la semaine prochaine et ils n’ont pas fait de filage? Alors pourquoi ne m’ont-ils pas prévenu? Je ne serais pas venu. Moi, j’arrive de Nanterre où je répété et je repars tout de suite après mon cours par le RER de 17h32. Je ne vois pas pourquoi si moi, je le fais, eux, ils ne peuvent pas le faire. (grand temps dramatique)

Je n’ai jamais vu une maison pareille. C’est pour vous que je reste et que je continue à donner des cours ici mais tout est fait pour que mes cours n’aient pas lieu.

Depuis toujours, de toutes façons, je sais que mon cours est considéré comme mineur. Je ne vois pas pourquoi je ne ferais pas une mise-en-scène ici par exemple. Il n’y a qu’ici qu’on me méprise comme ça. On me demande en Italie, en Suisse, à Nice, à Tourcoing. Je vais monter un Shakespeare, deux Marivaux, un Musset et une pièce contemporaine l’an prochain.

Heureusement que ma vie professionnelle est heureuse et que je suis ravi de mes répétitions à Nanterre, ra-vi. X (prénom d’un metteur en scène en vogue), lui même, est surpris qu’on me méprise à ce point, ici. (grand temps dramatique)

Enfin… ça ne changera pas… c’est vous qui devez agir si vous voulez que je reste.

Moi,je pars. Je sais que mes cours sont importants pour vous, je le sais. Pourquoi vous croyez que je demande: je t’en prie X ((prénom du metteur en scène en vogue), je ne peux pas répéter les mercredis et les jeudis. Sinon, je suis là, à toutes les répétitions, même quand je ne répète pas. Mais les mercredis et les jeudis, c’est sacré. (grand temps dramatique)

Enfin, si vous voulez que les cours continuent, vous devez aller voir Madame la directrice et lui dire. Moi, je ne peux pas continuer comme ça plus longtemps…

Bon, donc 7. Faisons un Chœur de 7. Vos masques.

Moi, je suis ravi que vous soyez si peu. Ça nous permettra de faire plus de clown….

(Ellipse de temps. On se retrouve à la fin du Chœur) Très bien. C’était un très beau Chœur. Ça fait vraiment plaisir. Merci. Ça me réchauffe le cœur.

Mais c’est déjà vraiment l’heure de la pause.

(Ellipse de temps. On se retrouve à la fin de la pause)

Je viens de reparler avec Madame la directrice. Je lui ai dit que les répétitions de Truc muche pouvaient avoir lieu un autre jour, elle m’a répondu que je n’étais jamais content. J’ai failli pleurer. Un si beau Chœur, j’étais heureux, il me faut peu de choses pour être heureux, moi, ma seule joie , c’est de vous faire travailler. C’est un bonheur pour moi. J’ai décidé de partir. Je viens de le lui dire. Je ne peux pas travailler dans ces conditions.(grand temps dramatique)

Je termine ce cours et je m’en vais… Si vous voulez faire quelque chose, faites le mais j’ai décidé de partir.

Alors travaillons maintenant, qui veut passer?

Toi, toi, toi, toi… (les élèves lèvent visiblement la main) Vous voulez tous passer, quoi, quel bonheur! Quel bonheur! Mais il ne reste qu’une demi-heure. Toi, vas-y!…Éclaircis toi la voix… (il converse avec le clown et lui parle avec l’amusement qu’on peut avoir en s’adressant à un enfant) Tu t’appelles Jasmin, n’est-ce pas? Jasmin, tu es heureux?… Oui, ça se voit. Tu vas nous faire un tour de piste heureux….oui. Comment tu vas te lever?… heureux?…. bien.Oui?! Ah quel bonheur!…Vas-y. Tour de piste! (il scande les pas du clown en tapant dans ses mains)… Oui! Ah quelle joie!! Jasmin, tu connais une chanson… ça te ferait plaisir de nous la chanter… vas-y…. ((comme pour lui) Ahlala! Quel dommage d’arrêter ce cours quand je vois de telles merveilles.

Mais qu’elle vienne au cours, Madame la directrice, qu’elle vienne voir ça…. Pourquoi tu t’arrêtes de chanter, Mimosa, heuuu, Jasmin? . Parce que tu es triste?….. Pourquoi, Jasmin? … Parce que je suis triste?! …. Ooooo, mais non, Jasmin, regarde, tu es tellement beau que je suis heureux maintenant…. Moi aussi, je t’aime, Jasmin, oui, je vous aime tous!!

Vas-y, sors en chantant une chanson d’amour, ouiii…. (il l’écoute, tendu, et le suit des yeux) Aaaah! Superbe! Quel bonheur!

Tant pis pour la direction, je reviens demain mais c’est vraiment pour vous que je le fais….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *