A l’Odéon, Creuzevault débusque les nouveaux Inquisiteurs, la fourmilière humaine de Rimini Protokoll et Cocteau sans filtres au Théâtre National de Nice


Bonjour cette semaine on vous invite à découvrir I wish I was au Théâtre de la Cité Internationale. Il y a des places à gagner pour la représentation du 12 octobre à 20h.
Pour jouer, envoyez un mail à concours@sceneweb.fr avec vos coordonnées (et votre numéro de téléphone) qui seront transmises au théâtre. Les invitations (pour 2) seront à retirer le soir même.

A l’Odéon, Creuzevault débusque les nouveaux Inquisiteurs

Critique de Vincent Bouquet
En guise de préambule à son adaptation des Frères Karamazov, le metteur en scène isole le poème du Grand Inquisiteur. Transformé en farce métaphysico-politique, il se révèle d’une acuité contemporaine saisissante. Dostoïevski va décidément comme un gant à Sylvain Creuzevault. Après son adaptation turbulente des Démons, le coup de jeune offert à L’Adolescent, et juste avant ses très attendus Frères Karamazov, promis pour le …
En savoir plus

/ critique / A l’Odéon, Creuzevault débusque les nouveaux Inquisiteurs

Et le cœur fume encore : le grand théâtre des événements

/ critique / Et le cœur fume encore : le grand théâtre des événements

Critique d’Eric Demey
Créé par Alice Carré et Margaux Eskenazi, Et le coeur fume encore raconte autant ce qu’on a longtemps appelé les « événements d’Algérie » que les difficultés à en délivrer des récits. Un spectacle remarquable. La guerre d’Algérie reste un sujet bien délicat à porter au théâtre. Julie Bertin et Jade Herbulot s’y sont quelque peu cassé les dents l’hiver …
En savoir plus

Cocteau sans filtres

Critique de Stéphane Capron
Christophe Perton met en scène Les Parents terribles dans sa version originale, loin de celle de la création en 1938. Une version inédite qu’il a pu reconstruire grâce au manuscrit d’origine que l’on croyait à tout jamais disparu. Un spectacle évènement créé au Théâtre National de Nice et qui marque aussi le retour sur scène de sa directrice, la comédienne …
En savoir plus

/ critique / Cocteau sans filtres

Mes frères, le festin des bêtes humaines

/ critique / Mes frères, le festin des bêtes humaines

Critique de Vincent Bouquet
A la Colline, Pascal Rambert et Arthur Nauzyciel unissent leurs forces pour affronter la violence destructrice du désir. Servie par un impeccable quintette de comédiens, cette lutte à mort se révèle aussi dérangeante que puissante. A jardin, trône une forêt, ou plutôt ce qu’il en reste, un amas de troncs d’arbres enchevêtrés qui ne donnent plus aucun signe de vie …
En savoir plus

AKZAK, la patience d’une jeunesse récompensée

Critique de Stéphane Capron
Quel bon cru que Les Zébrures d’Automne 2020, le festival des Francophonies de Limoges ! Après la création de Congo Jazz Band, Héla Fattoumi et Eric Lamoureux, les chorégraphes qui dirigent VIADANSE, le CCN de Belfort Bourgogne-Franche-Comté ont pu créer enfin, en première mondiale, AKZAK. L’impatience d’une jeunesse reliée. Le 15 mars dernier à Belfort, Héla Fattoumi et Eric Lamoureux, …
En savoir plus

/ critique / AKZAK, la patience d'une jeunesse récompensée

Société en chantier : la fourmilière humaine de Rimini Protokoll

/ critique / Société en chantier : la fourmilière humaine de Rimini Protokoll

Critique de Vincent Bouquet
A travers la parole de huit experts, le patron du collectif berlinois, Stefan Kaegi, lève le voile sur les intérêts divergents des acteurs du monde de la construction. Un spectacle immersif et participatif où le public incarne, autant qu’il découvre, l’envers du décor. La dernière fois que l’on a vu Stefan Kaegi, il créait comme on éteindrait les lumières, celles …
En savoir plus

François Chaignaud, du Boléro au Butô

Critique de Christophe Candoni
Dans le cadre du festival d’automne, l’inclassable danseur a enchaîné à quelques jours d’intervalle une interprétation fiévreuse et colorée du Boléro de Ravel et la création de Gold Shower, un irradiant pas de deux avec Akaji Maro. Fasciné par la transformation physique, amoureux de costumes, de perruques et de masques, grand adepte d’artifices et de métamorphoses, François Chaignaud joue de …
En savoir plus

/ critique / François Chaignaud, du Boléro au Butô

3 Annonciations pour le temps présent

/ critique / 3 Annonciations pour le temps présent

Critique de Vincent Bouquet
Au TNB, Pascal Rambert donne naissance à un triptyque prophétique, magnétique et exigeant. S’y entrelacent et s’y confondent les maux des femmes et du monde, dans une veine esthétique d’inspiration castellucienne. Au fil des années, on croyait avoir tout compris du prolifique Pascal Rambert, de son geste théâtral, de sa capacité, souvent sublime, à mettre les maux en mots. Inspirées …
En savoir plus

Une Abnégation en terrain miné

/ critique / Une Abnégation en terrain miné

Critique de Vincent Bouquet
Au Monfort, Guillaume Durieux et ses comédiens peinent à tirer profit de la plongée dans les eaux troubles de la vie politique brésilienne orchestrée, avec noirceur, finesse et étrangeté, par Alexandre Dal Farra. Dire sans dénoncer, suggérer sans démontrer, telle est la corde raide sur laquelle se tient Alexandre Dal Farra. Encore peu connu sous nos latitudes, mais déjà prophète …
En savoir plus

Jérôme Bel : « Il y a un formalisme qui s‘est emparé de la danse soi-disant contemporaine »

Interview de Philippe Noisette
Danses pour une actrice (Valérie Dréville) signe la rencontre de Jérôme Bel et Valérie Dréville. Un solo multiple pour revisiter une certaine modernité chorégraphique tout autant qu’un répertoire imaginaire. Entretien. En travaillant avec Valérie Dréville, c’est tout un “pan” de l’histoire du théâtre qui est convoqué d’Antoine Vitez à Claude Régy ou Anatoli Vassiliev. C’est intimidant ? Absolument pas. Par contre …
En savoir plus

/ itw / Jérôme Bel : « Il y a un formalisme qui s‘est emparé de la danse soi-disant contemporaine »

Nasser Djemaï nommé au Théâtre des Quartiers d’Ivry

Nasser Djemaï nommé au Théâtre des Quartiers d'Ivry

Philippe Bouyssou, le maire d’Ivry-sur-Seine a annoncé cette semaine au personnel la nomination de Nasser Djemaï à la tête du Théâtre des Quartiers d’Ivry. L’auteur et metteur en scène prend la succession de Jean-Pierre Baro qui avait démissionné de ses fonctions en décembre 2019. Formé en France et au Royaume-Uni, Nasser Djemaï est comédien, auteur et metteur en scène. À …
En savoir plus

L’hommage d’Eric Ruf à Simon Eine

Le comédien Simon Eine est mort hier, quelques heures avant la première à Marigny de “Du côté de Guermantes”. Il était entré à la Comédie-Française le 1er septembre 1960, après être passé par les cours de l’École Dullin, le Centre d’Art dramatique de la rue Blanche et le Conservatoire d’art dramatique. Il a passé 44 ans au sein de la …
En savoir plus

L'hommage d'Eric Ruf à Simon Eine

facebook twitter instagram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *