À TOUS CEUX QUI TROUVENT QUE LE GOUVERNEMENT A RAISON…


Relire les promesses électorales de François Rebsamen lors des municipales 2014 : PAS TOUCHE AU STATUT DES INTERMITTENTS


Pour ceux qui, aujourd’hui, applaudissent la fermeté du Ministre du Travail, de l’Emploi et (surtout) du Dialogue social… Ne faudrait-il pas souhaiter plus de “fermeté” dans des convictions si “fermement” affirmées ?


“Pas touche au statut des intermittents”

Aujourd’hui, alors que le Medef provoque violemment les milieux culturels en annonçant qu’il aimerait que soit remis en cause le statut des intermittents du spectacle, nous affirmons ici tout notre soutien à ce statut et à travers lui à tous ceux qui construisent, imaginent, fabriquent, inventent, le spectacle. Des techniciens, aux artistes sur une scène ! Seuls ceux qui en abusent et le détournent à des fins commerciales menacent aussi ce statut. Ce n’est pas la grande majorité des intermittents.

Pour éclairer cet engagement partagé par toute l’équipe de François Rebsamen, il faut rappeler quelques chiffres : la culture contribue à hauteur de 57,8 milliards d’euros au Pib, les entreprises culturelles emploient 670 000 personnes sur le territoire français !

Nous connaissons à Dijon l’importance de la culture, nous en avons fait l’un des piliers de notre action en soutenant le développement de la création, les initiatives en matière de spectacle vivant, les lieux de création et de diffusion. Nous savons que la culture contribue à la richesse de notre ville. Nous mesurons ce qu’est ce formidable vecteur de développement humain, d’émancipation, de lien et d’émotions partagées.

Nous voulons une culture vivante et riche, partagée et ouverte, nous soutenons les passeurs d’art et nous refusons cette remise en cause violente de leur statut. Nous ne souhaitons pas « tuer la culture », nous souhaitons qu’elle vive sur tous les territoires et pour tous.

Christine Martin
Adjointe au maire de Dijon
Dijon avec vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *