Alain CROMBECQUE


Alain Crombecque, directeur général du Festival d’automne à Paris et ancien patron du Festival d’Avignon, est décédé lundi 12 octobre 2009, à Paris, des suites d’un accident cardiaque, à l’âge de 70 ans.

Conseiller artistique auprès de Patrice Chéreau au Théâtre Nanterre-Amandiers de 1981 à 1985, ce Lyonnais a dirigé le Festival d’Avignon de 1985 à 1992.

Troisième directeur (après Jean Vilar et Paul Puaux) de cette grande manifestation internationale du spectacle vivant contemporain, Alain Crombecque y a programmé des spectacles aussi marquants que le “Mahabharata” de Peter Brook (1985) et le “Soulier de Satin” mis en scène par Antoine Vitez (1987).

Alain Crombecque était depuis 1993 directeur général du Festival d’automne à Paris, dont il avait assuré la direction artistique de 1974 à 1978.

Dans la droite ligne du fondateur de la manifestation Michel Guy, Alain Crombecque a continué à faire du Festival d’automne un rendez-vous mondial de la création pluridisciplinaire (théâtre, musique, danse, arts plastiques), avec une grande fidélité à certains artistes, tels Bob Wilson et Merce Cunningham.

Homme de l’ombre d’une grande discrétion, mettant ses talents d’organisateur au service de sa passion pour le théâtre, Alain Crombecque a également toujours été à l’affût de talents originaux.

Pour la 38e édition du Festival d’automne, programmée jusqu’au 19 décembre, il avait ainsi parié sur des metteurs en scène émergents adeptes de nouvelles formes, comme le Polonais Jan Klata et le Français Sylvain Creuzevault.

Né le 5 octobre 1939 à Lyon, Alain Crombecque a fait des études de lettres modernes et a été en 1964-1965 vice-président de l’Unef (Union nationale des étudiants de France), où il a été en charge des Affaires culturelles puis internationales.

Il a d’abord mené, de 1968 à 1970, des activités journalistiques et de relations publiques, notamment auprès des metteurs en scène Claude Régy, Jérôme Savary et Alfredo Arias.

Entre 1978 et 1981, il a effectué diverses missions internationales pour le Festival de Nancy animé par Jack Lang. Il a aussi été délégué général de l’association “Premier siècle du cinéma” au côté de Serge Toubiana, de 1993 à 1995.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *