ALERTE ROUGE SUR LA CULTURE EN LANGUEDOC-ROUSSILLON….. Les acteurs de la culture en Languedoc-Roussillon tirent la sonnette d’alarme et lancent une pétition.


Lu dans Midilibre.fr

Alerte rouge sur la culture en Languedoc-Roussillon

Annulation de festivals à répétition, désengagement financier… Les acteurs de la culture en Languedoc-Roussillon tirent la sonnette d’alarme et lancent une pétition.

Très en pointe lors du conflit des intermittents, les milieux culturels de la région se mobilisent à nouveau pour sauver des théâtres et des festivals menacés de disparition. Une pétition Non à l’abandon de la culture et de l’art par les élus vient d’être lancée enflammant immédiatement le Net.
Car la menace est bien réelle comme en témoignent l’annulation des
Voix de la Méditerranée à Lodève, du festival Hybrides à Montpellier, annulé à deux semaines de son ouverture, de l’Agglo au rythme du jazz à Nîmes, tous frappés par des retraits de subventions.

Grandes structures inquiètes aussi

D’autres structures sont sur la sellette : la Scène jeune public de Villeneuve-les-Maguelone, le Chapeau Rouge à Carcassonne, la Chapelle Gély à Montpellier. De grands vaisseaux culturels comme l’Opéra Orchestre National de Montpellier et le Théâtre de l’Archipel à Perpignan sont eux aussi à la peine, condamnés à réduire la voilure.

Des susceptibilités politiques

“Autant de disparitions d’emplois permanents et intermittents” constatent les pétitionnaires. Ils dénoncent “des attaques économiques, structurelles, éthiques et politiques” de la part des diverses collectivités territoriales. Leurs difficultés financières constituent la principale motivation du désengagement. Mais le blocage de subventions relève aussi de susceptibilités politiques. C’est le cas au Printemps des Comédiens.

Pour signer la pétition,   CLIQUER ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *