Andrzej ZULAWSKI


Immense cinéaste, génial scénariste, sublime dialoguiste, Andrzej Zulawski a marqué le cinéma, et notamment français. Il est décédé à l’âge de 75 ans.



Le 7e art a perdu l’un de ses derniers grands artistes.
Le réalisateur et écrivain polonais Andrzej Zulawski est mort des suites d’un cancer, à l’âge de 75 ans, dans la nuit de mardi 16 à mercredi 17 février, a annoncé l’association des cinéastes polonais. Le cinéaste était notamment célèbre pour L’important c’est d’aimer (1975), Possession (1981) et L’Amour braque (1985).

Andrzej Zulawski avait observé un long silence entre son avant-dernier film, La Fidélité (2000) et son dernier, Cosmos (2015), adaptation d’un roman de Witold Gombrowicz, paru en France en 1965.

Zulawski s’est également distingué en signant plusieurs romans. Dans L’Infidélité, roman à clés, l’ancien élève de l’Institut des hautes études cinématographiques (IDHEC), formé auprès du réalisateur Andrzej Wajda pour Samson (1960), comparait en 2004 le cinéma à « de l’histoire ancienne ».

 

    « J’ai été le dernier élève de ces dinosaures que j’admirais, Bergman, Fellini, Kurosawa, Welles, Stroheim, Peckinpah… Le cinéma que je voulais faire n’existe plus, il a une extinction de voix.L’intelligence a déserté le scénario ou la mise en scène pour se réfugier dans la technologie. Pour moi, c’est fini, ce n’est pas une tragédie. »
Dans ce même texte, que Andrzej Zulawski disait avoir écrit en étant « un homme très en colère », l’artiste né à Lviv, en Ukraine, dans l’ex-URSS, faisait état d’autres tiraillements personnels :
« J’ai compris que ce qui m’importait par-dessus tout, c’était de rester un homme libre. J’ai eu des conflits violents avec les autorités politiques de mon pays, avec les producteurs, la critique, mais je ne me suis jamais soumis à rien. Ni au communisme ni au capitalisme. »


Réalisateur de cinéma, metteur en scène de théâtre, scénariste, écrivain, Żuławski a tourné avec de nombreuses stars internationales et personnalités françaises, de Romy Schneider et Jacques Dutronc dans L’Important c’est d’aimer à Isabelle Adjani dans Possession (rôle qui la verra récompensée à Cannes). D’une icône française à une autre, il a également partagé la vie pendant 17 ans d’une certaine Sophie Marceau.  Ensemble, ils ont eu un fils, Vincent, né le 24 juillet 1995, avant de divorcer en 2001. Andrzej Żuławski est également le père de deux autres garçons, Ignacy (son premier fils, fruit de son idylle avec la peintre Hannah Wolska), qui vit à San Francisco, et Xawery, qui est le fils de la sublime actrice polonaise Małgorzata Braunek (décédée en juin 2014 d’un cancer).

Voir l’article sur Wikipedia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *