Bernard DHÉRAN (promo 1947)


Bernard Dhéran est décédé dimanche 27 janvier 2013 à l’âge de 86 ans. Son talent et sa très longue carrière avait fait de lui un des comédiens les plus populaires et appréciés du public aussi bien au théâtre, au cinéma qu’à la télévision.

 

Réagir à cet article

 


Au théâtre, c’est Jean-Louis Barrault qui l’a lancé sur scène en 1947 dès sa sortie du conservatoire national supérieur d’art dramatique en lui offrant ses premiers rôles dans des pièces signées Kafka (
«Le Procès»), Camus («l’Etat de siège») Paul Féval ( «Le bossu» ) ou
encore Anouilh («La répétition ou l’amour puni»). 

Ce normand natif de Dieppe (Seine-Maritime) s’était défini lui même comme «comédien ordinaire du Roy et de la République»  dans un livre de souvenirs publié en 2007. Comédien du Roy pour avoir fait un long chemin avec la Comédie Française (de 1953 à 1989). Comédien de la République pour avoir connu le succès en enchainant sur les planches aussi bien les grands classiques (Musset, Shakespeare, Corneille, Molière, Hugo..) que des créations plus contemporaines jusqu’ à il y a encore peu de temps («Toc Toc» de Laurent Baffie en 2006 au Palais Royal ou «Personne n’est parfait» mis en, scène par Alain Sachs en 2010 au théâtre des Variétés).

Mais c’est  surtout le mariage du théâtre et de la télévision qui vont lui valoir les faveurs du grand public en étant régulièrement au générique d’un des rendez-vous culte du petit écran «Au théâtre ce soir» jouant en direct devant les caméras de Pierre Sabbagh entre 1967 et 1980. Sur  des mises en scènes signées notamment Jean Piat, Robert Manuel,  mais qu’il a aussi lui-même assurées à de nombreuses reprises.

Cent films et de nombreux doublages

Au , c’est Sacha Guitry qui l’ayant repéré sur les planches,  lui a offert son premier rôle là encore dès le début de sa carrière en 1948 dans “Le diable boiteux” . Il a ensuite tourné une centaine de long métrages parmi lesquels «Classe tous risques» de Claude Sautet (1960), «Le comte de Monte Cristo» de Claude Autant-Lara (1961), «Le silencieux» de Claude Pinoteau (1973), «On a retrouvé la septième compagnie» de Robert Lamoureux (1975), «Ridicule» de Patrice Leconte (1996) ou encore pour son dernier rôle sur grand écran «Ensemble c’est tout» de Claude Berri (2007).
Sa voix était aussi connue des cinéphiles pour avoir doublé de nombreux comédiens comme Christopher Plummer , , David Niven, Leslie Nilsen ou encore Sean Connerey et Christopher Lee.

Bernard Dhéran a aussi en parallèle menée une carrière d’acteur de télévision en participant à de nombreux téléfilms, feuilletons et séries comme pour les dernières diffusées «avocats et associés» (France 2)  ou« Louis La brocante» (France 3). 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *