Ce LONG CHEMIN POUR ARRIVER JUSQU’À TOI de Marie-Christine Barrault


“Ce long chemin pour arriver jusqu’à toi” de Marie-Christine Barrault (promo 1967)




CE LONG CHEMIN POUR ARRIVER JUSQU’À TOI

de Marie-Christine BARRAULT

 

  • Autobiographie Parution : 21 octobre 2010400 pagesFormat : 153*240 mm

    Prix : 19,90 euros

    ISBN : 9782845634824

    Quel long chemin il m’a fallu parcourir pour arriver jusqu’à toi », glisse Marie Christine Barrault à l’oreille de Roger Vadim le jour de leur mariage. Un long chemin pour arriver à cet amour unique, profond, flamboyant, inépuisable…

    C’est ce chemin que Marie Christine Barrault raconte dans ces pages, des éblouissements de l’enfance à la découverte du théâtre, de ses premières amours à la rencontre avec Roger Vadim. La route d’une actrice portée vers les plus beaux textes du répertoire ¬ Claudel, Rilke ¬, qui n’hésite pas à prendre des risques, toujours passionnée par une vocation qui l’habite tout entière.

    Lorsque sa route croise celle de Roger Vadim, elle a quarante ans passés et ne croit plus pouvoir tomber amoureuse. Il en a soixante et a aimé plus de femmes que n’importe qui. Eux qui ont chacun vécu leurs amours sans frein ni chaînes se lancent dans une nouvelle aventure, intense, inédite, exclusive, qui les transporte.

    La passion les unit jusqu’à la mort de Roger Vadim, il y a maintenant dix ans.

    Un récit bouleversant et lumineux…

CRITIQUE : https://www.elle.fr/Loisirs/Livres/Genre/Biographie/Ce-long-chemin-pour-arriver-jusqu-a-toi

https://www.xoeditions.com/livres/ce-long-chemin-pour-arriver-jusqua-toi/

Pour se procurer l’ouvrage

https://www.babelio.com/livres/Barrault-Ce-long-chemin-pour-arriver-jusqua-toi/229870

 

Marie-Christine Barrault

Formation

Marie-Christine Barrault s’inscrit au Cours Simon et intègre le Conservatoire en 1964. Elle débute au théâtre sous la direction de son oncle Jean-Louis Barrault, puis à la télévision en 1965.

Carrière au cinéma

En 1969, Eric Rohmer offre à Marie-Christine Barrault son premier rôle au cinéma. Elle incarne une petite provinciale catholique aux côtés de Jean-Louis Trintignant dans Ma nuit chez Maud. Elle joue à nouveau pour Rohmer en 1972 dans L’Amour l’après-midi. Le succès de Cousin, cousine en 1975 de Jean-Charles Tacchella lance sa carrière. En 1980, elle émigre aux Etats-Unis. Woody Allen lui confie le rôle d’Isobel dans Stardust memories. Elle se défait de l’image de jeune fille sage de Ma nuit chez Maud avec Les Mots pour le dire (1983) de José Pinheiro, où elle interprète une mère odieuse et Un amour en Allemagne(1983) où elle campe une villageoise stupide. Volker Schlöndorff lui fait interpréter Mme Verdurin dans Un amour de Swann (1983), adapté de l’oeuvre de Marcel Proust. Elle tourne également pour Manoel de Oliveira (Le Soulier de satin, 1984), Krzysztof Zanussi (Le Pouvoir du mal, 1985), Claude Pinoteau (L’Etudiante, 1988) ou Jean-Pierre Mocky (Bonsoir, 1992). Dès lors, Marie-Christine Barrault se fait de plus en plus rare au cinéma. Elle apparaît par la suite dans des seconds rôles : La Dilettante (1998) de Pascal Thomas, La Disparue de Deauville (2006) de Sophie Marceau, ou encore Non ma fille, tu n’iras pas danser (2008) de Christophe Honoré.

Autres activités

Marie-Christine Barrault a une grande carrière théâtrale. Elle joue dans les pièces de Federico Garcia Lorca (Noces de sang, 1969), Gabriel Arout (Cet animal étrange, 1983), Tennessee Williams (La Ménagerie de verre, 1998) ou encore Françoise Chandernagor (L’Allée du Roi, 2008).
A la télévision, on la voit dans La Grande peur dans la montagne (1966) de Pierre Cardinal, Lancelot du Lac (1970) de Claude Santelli, L’Eté 36 (1986) d’Yves Robert, Marie Curie, une femme honorable (1990) de Michel Boisrond.
Elle a présenté l’émission ” Ciné-Passion ” en 1983 pour la chaîne de télévision FR3.
Elle a publié en 1984 Souffler n’est pas jouer, chez Ramsay ainsi qu’un récit autobiographique, Le Cheval dans la pierre, chez R. Laffont en 1999.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *