Christian BARBIER


Vedette dans les années 60 du feuilleton culte de l’ORTF “L’Homme du Picardie” et l’un des acteurs de “L’Armée des ombres”, chef d’oeuvre de Jean-Pierre Melville, Christian Barbier est décédé, le 3 novembre 2009, à l’âge de 85 ans, d’une longue maladie

AFP (4 nov 2009) – Figure populaire de la télévision et du cinéma pour de nombreux seconds rôles dramatiques, Christian Barbier a tourné une trentaine de films à partir de 1962 dont “Week-end à Zuydcoote”, “La Vie de château”, “L’homme à la Buick, “Le Franciscain de Bourges”, “La Horse”, “Les granges brûlées” et “L’homme pressé” sous la direction des plus grands cinéastes, de Pierre Granier-Deferre à Henri Verneuil, en passant par Jean-Paul Rappeneau et Edouard Molinaro. Souvent choisi pour incarner des personnages âpres et austères, Christian Barbier a partagé l’affiche avec Alain Delon, Jean Gabin, Fernandel, Simone Signoret… En 1968, la télévision lui a offert une importante notoriété avec le premier rôle du célèbre feuilleton “L’Homme du Picardie” réalisé par Jacques Ertaud, avec Pierre Santini et Pierre Tornade, qui a marqué l’histoire du petit écran et de l’ORTF. Christian Barbier incarnait un artisan de batellerie bourru, mais attachant qui a fait de lui une vedette de premier plan pendant plusieurs années. Le comédien est apparu aussi dans “Les Cinq dernières minutes”. Au théâtre, où il a joué une vingtaine de pièces, il a été remarqué en 1956 dans “Marie Stuart” de Frédéric Schiller, sur la scène du théâtre Hébertot. En 1967, il a été mis en scène par Georges Wilson dans “Dieu, empereur et paysan” de Julius Hay.
<

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *