Claude BERRI


Le réalisateur et producteur de cinéma Claude Berri est décédé lundi (12 janvier 2009) matin des suites “d’un accident vasculaire cérébral” à l’âge de 74 ans à l’hôpital de la Salpêtrière, à Paris, où il avait été admis dans la nuit de samedi à dimanche.

PARIS (AFP) —  “Claude Berri nous a quittés ce matin des suites d’un accident vasculaire cérébral survenu dans la soirée de samedi”, indique l’agence de communication Moteur! dans un communiqué.

“Il était en train de réaliser avec François Dupeyron +Trésor+, une comédie avec Mathilde Seigner et Alain Chabat”, son “vingtième film en tant que réalisateur, qui se poursuivra malgré sa disparition”, conclut ce bref texte.

Dans la nuit de samedi à dimanche, l’hôpital de la Salpêtrière avait annoncé que M. Berri avait été admis dans son service de réanimation chirurgicale. Dimanche après-midi, l’établissement avait précisé que l'”état neurologique” du célèbre producteur de cinéma était “très sévère” et qu’il souffrait d’un “hématome intracrânien”.

M. Berri avait déjà été victime d’un accident vasculaire cérébral en 2006.

Incontournable figure du 7e Art en France, Claude Berri a récemment produit “Bienvenue chez les Ch’tis” de Dany Boon, plus gros succès français au box-office avec plus de 20 millions de spectateurs.

Outre de nombreux succès populaires, il a aussi produit “Tess” de Roman Polanski et “La Reine Margot” de Patrice Chéreau, ainsi que des films d’Eric Rohmer, Maurice Pialat, André Téchiné, Jean-Jacques Annaud, Claude Zidi, Alain Chabat, Les Inconnus ou Costa-Gavras…

Auteur de plusieurs oeuvres à coloration autobiographique (“Le vieil homme et l’enfant”), il a connu le succès en réalisant “Tchao Pantin”, qui a valu à Coluche le César du meilleur acteur en 1984, ou encore “Manon des sources” et “Jean de Florette”, tirés de l’oeuvre de Marcel Pagnol.

Né Claude Langmann à Paris en 1934, ce producteur autodidacte, fils d’un fourreur, a pris le nom de Berri et s’est imposé dès son deuxième court métrage, “Le Poulet”, couronné d’un Oscar.

Grand amateur et collectionneur d’art, il a ouvert en mars dernier à Paris un lieu dévolu à l’art contemporain, l’Espace Claude Berri.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *