Critiques théâtre : Tatiana Spivakova, Ariane Ascaride, Nathalie Garraud et Olivier Saccomano


Critique, du 10 au 28 janvier au Théâtre Public de Montreuil

Ton Corps – Ma Terre : Tatiana Spivakova fait théâtre de la tragédie de la perte avec courage, intelligence et sensibilité

Tatiana Spivakova met en scène le texte qu’elle a écrit autour de l’histoire d’une femme qui se bat pour le retour à la vie de l’être aimé, plongé dans le coma. Un spectacle puissant et pudique, qui dit la solitude tragique du témoin jusqu’au bout.

Critique, du 12 au 23 janvier au T2G, Théâtre de Gennevilliers

Olivier Saccomano et Nathalie Garraud présentent Institut Ophélie, un objet théâtral problématique

Le texte est d’Olivier Saccomano, la mise en scène de Nathalie Garraud. Les deux artistes, directeur et directrice du Théâtre des 13 vents – Centre dramatique national de Montpellier (où Institut Ophélie a été créé, en octobre dernier) présentent le second volet de Hamlet, Ophélie, un diptyque au T2G – Théâtre de Gennevilliers. Un objet théâtral problématique.

Critique, du 11 janvier au 5 mars au Lucernaire

Ariane Ascaride fait siens les poèmes de Bertolt Brecht dans Du bonheur de donner

La comédienne Ariane Ascaride, accompagnée sur scène par l’accordéoniste David Venitucci, lit et chante sa sélection d’une trentaine de poèmes signés par Bertolt Brecht. Le florilège, qui permet de découvrir des textes méconnus du célèbre auteur dramatique, est une ode revigorante à la bonté et à la compassion.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *