Irvin KERSHNER


Le réalisateur américain Irvin Kershner, à qui l’on doit “L’Empire contre-attaque”, mais aussi “Jamais plus Jamais” ou “Les Yeux de Laura Mars”, est décédé samedi 27 novembre 2010, à l’âge de 87 ans. (Vidéo)

Réagir à cet article

 

LOS ANGELES (AP) — Le réalisateur Irvin Kershner, à qui l’on doit le deuxième volet de la saga de “La Guerre des étoiles”, “Episode V – L’Empire contre-attaque”, mais aussi “Jamais plus Jamais” ou “Les Yeux de Laura Mars”, est décédé samedi à l’âge de 87 ans à son domicile de Los Angeles, a-t-on appris lundi auprès de son entourage.

George Lucas, créateur de la franchise “La Guerre des étoiles”, et plusieurs personnalités à Hollywood, dont Barbra Streisand et Francis Ford Coppola, ont salué lundi la mémoire du réalisateur et producteur, qui depuis trois ans et demi, luttait contre un cancer du poumon.

“J’avais besoin de quelqu’un à qui je pouvais faire confiance, que j’admirais et dont le travail reflétait humour et maturité. Et ‘Kersh’ était tout cela à la fois”, a déclaré lundi George Lucas, évoquant les raisons qui l’avaient poussé à confier la réalisation de “L’Empire contre-attaque” à Irvin Kershner.

Lucas a ajouté que Kershner avait été son mentor et l’a qualifié de “grand réalisateur et de personne la plus authentique qu’il (lui) a été donné de connaître”.

Sorti en 1980, “L’Empire contre-attaque”, bien plus sombre que le premier volet, avait d’abord bénéficié de critiques mitigées, mais était avec le temps, devenu l’un des épisodes les plus appréciés par les fans.

Natif de Philadelphie (Pennsylvanie), Kershner avait d’abord étudié la musique, la peinture et la photographie avant de se tourner vers le cinéma. Il fréquenta ensuite l’université de Californie du Sud et se mit à la réalisation dans les années 50 à travers de petits films pour le gouvernement américain, tournés en Grèce, en Iran ou en Turquie.

Il fut également réalisateur et cadreur pour une série documentaire à la télévision avant de tourner son premier film pour le cinéma en 1958, “Stakeout on Dope Street”, grâce à un financement de Roger Corman, s’est souvenu son ami de longue date et agent à Hollywood, Dick Guttman.

Dans les années 60 et 70, Kershner a entres autres tourné “L’Homme à la tête fêlée” (1966), “La Revanche d’un homme nommé cheval” (1976), ou encore “Les Yeux de Laura Mars” (1979). Il s’est aussi illustré dans le film d’action à gros budget avec “Robocop 2” (1989) ou “Jamais plus jamais”, avec Sean Connery en James Bond (1983).

Kershner a parfois aussi fait l’acteur, endossant par exemple le costume de Zébédée, dans “La dernière tentation du Christ” de Martin Scorsese.

Peu avant sa mort, il préparait un documentaire sur son ami le romancier Ray Bradbury ainsi qu’une comédie musicale intitulée “Djinn”, autour de l’amitié entre un immigré juif et un cheik arabe en Palestine, avant la création de l’Etat d’Israël. AP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *