Jean-Christophe AVERTY


L’homme qui voulait faire de la Télévision un art à part entière, distinct du cinéma, nous a quitté dans son sommeil à 88 ans ce samedi 4 mars

Décès de Jean-Christophe Averty, audacieux pionnier d’une télévision créative

Lu sur lemonde.culture

L’auteur et réalisateur Jean-Christophe Averty, le père des “Raisins verts”, figure de la télévision et de la radio françaises pour lesquelles il a signé plus de cinq cents émissions souvent novatrices, est mort samedi 4 mars à l’âge de 88 ans.
Précurseur du clip, Jean-Christophe Averty a révolutionné le petit écran dans les années 1960 et 1970 avec des créations iconoclastes qui ont fait date dans l’utilisation de la vidéo, mettant en image des chanteurs comme Yves Montand, Gilbert Bécaud, Johnny Hallyday, Serge Gainsbourg ou Juliette Gréco.

Un exemple avec ► Histoire de Melody Nelson, avec Serge Gainsbourg, cliquez ICI

Pour un « art de l’imagination »
Revendiquant la double filiation de la pataphysique [science des solutions imaginaires] et du surréalisme, et défendant « un art de l’imagination », Jean-Christophe Averty avait débuté à la radio-télévision française dans les années 1950, avant de se faire remarquer au cours de la décennie suivante avec « Les Raisins verts », une émission provocante, puis avec « Douches écossaises », « Au risque de vous déplaire » ou « Show effroi ».

A voir, cliquez ICI, des extraits de sa célèbre émission “Les Raisins verts”

A la radio, il a animé durant près de trente ans sur France Inter, puis France Culture, l’émission « Les Cinglés du music-hall », véritable entreprise de réhabilitation du patrimoine de la chanson française.

A lire sur la-croix.com
►Averty, zozo atrabilaire et magicien de l’ORTF, par Jean-Claude Raspiengeas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *