Jill CLAYBURGH


L’actrice américaine Jill Clayburgh, prix d’interprétation féminine au festival de Cannes 1978, deux fois nominée aux Oscars, est décédée vendredi 5 novembre 2010, à l’âge de 66 ans, d’une leucémie.

Réagir à cet article

 

NEW YORK — Son mari, le scénariste David Rabe, a dit au Times qu’elle était décédée à Lakeville, dans le Conn ecticut (nord-est).

Elle avait reçu en 1978 le prix d’interprétation féminine au festival de Cannes, dans le sud de la France, pour le film “La femme libre” (“An Unmarried Woman”).

Elle avait eu en 1979 deux nominations à l’Oscar de la meilleure actrice pour “La femme libre” et pour “Merci d’avoir été ma femme” (“Starting Over”) avec Burt Reynolds et Candice Bergen.

Née en 1944 et élevée dans une riche famille de New York, Jill Clayburgh a été éduquée dans les meilleurs collèges dont la Brearley School et le Sarah Lawrence College.

Elle a étudié le théâtre au Charles Street Repetory Theater à Boston, dans le Massachussetts.

Dans les années 60, elle déménagea à New York et joua dans plusieurs productions à Broadway dont “Les Rothschilds” et “Pippin”.

Son premier grand rôle au cinéma fût dans “le complexe de Portnoy”, en 1972.

Depuis les années 80, elle était souvent apparue dans des films à petit budget et dans des séries télévisées dont “Law and Order” (La loi et l’ordre) et “Ally McBeal” où elle incarnait la mère de l’héroine.

L’actrice a également été plusieurs fois nominée aux Emmy Awards.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *