LA TONTINE – Comment ça marche ?

Organisation d’une Caisse de Solidarité pérenne entre les anciens élèves du Conservatoire.

Chers amis,

Vous vous souvenez sans doute du petit topo que nous vous avions soumis fin juin 2007 et décrivant ce que pourrait être la mise en place d’une tontine, d’une cagnotte, d’une caisse de solidarité pérenne (et sans casser le pot au lait) au sein de notre association.

C’était, disions-nous, une histoire de solidarité, un appel à la solidarité active. Parce que rien n’est jamais définitivement acquis, parce qu’entre ceux qui sont dans le train et ceux qui le regardent passer il y a le temps d’un rôle qu’on rate, d’une production qui s’effondre sous l’indifférence de l’audimat, du téléphone qui ne sonne plus, de la marche qu’on a raté et le pire c’est qu’on ne se rappelle même plus où. Bref ! Comme personne n’est à l’abri, l’idée c’est que ceux pour qui ça roule encore mettent un peu de côté pour ceux qui sont arrêtés. A charge de revanche, ou non…

L’idée, c’est qu’on accepte tous les mois et pas seulement une fois de temps en temps, qu’on accepte de verser, tous les mois, ne serait-ce qu’un peu, à la Cagnotte et donc aux autres. L’idée est donc de procéder par prélèvement automatique mensuel

Télécharger le document pdf
à imprimer, à remplir et à adresser à votre banque, accompagné d’un RIB,
pour autoriser un prélèvement automatique.

Pourquoi un prélèvement ? Pour ne plus avoir à y penser et parce que si la Sécu nous demandait d’envoyer un chèque tous les mois au lieu de retenir les cotisations à la source, on ne parlerait même plus de son déficit puisqu’elle n’existerait plus depuis belle lurette. De plus, un prélèvement s’interrompt à tous moments et s’il y a des frais d’annulation, ils seraient pris en charge par l’Association.

Mais on peut imaginer que cette histoire de prélèvement automatique puisse paraître contraignante à certains…
Il est bien évident que si, à mes yeux, cette façon de faire est la plus indolore, elle n’est qu’une parmi d’autres. Vous pouvez aussi envoyer régulièrement un don à l’Association par chèque ou par virement bancaire.

En fait peu importe le moyen, je pense que ce qui compte c’est la régularité de vos apports, même petits, qui feront que la cagnotte sera conséquente et efficace. Par exemple, imaginons que 100 personnes s’engagent à verser 4 € par mois, cela ferait 4800 € sur une année ! M’est avis qu’il y aurait de quoi redistribuer… Si nous sommes beaucoup à contribuer, la caisse enflera vite.

Alors que faire de cet argent ?

Aider les anciens du Cons’ qui en ont besoin, pardi !

  • Sur les nécessités premières : loyer, charges diverses locatives, nourriture…
  • Gros pépins financiers ponctuels
  • Maladie grave, invalidante
  • Besoins juridiques
  • Et d’autres que nous n’imaginons sans doute pas…

Ces aides ne pourraient concerner que les personnes et non les compagnies.

Nous pensons également qu’il est plus simple de raisonner en termes de dons et non de prêts. Ce qui n’empêche pas la personne qui a été aidée de s’en souvenir « concrètement » le jour où les affaires reprennent.

Les situations devront être traitées, en toute confidentialité là aussi, au cas par cas et la commission se devra de faire du sur-mesure ce qui, à notre avis, empêche toute idée de plafond. Pourquoi donner tant et jamais plus, même le jour où, justement, quelqu’un a vraiment besoin de plus ? Attention, il ne s’agira pas de vider la caisse pour aider une seule personne.

Aujourd’hui, la commission Solidarité se compose de :

Tout ancien du Cons’ (adhérent ou non) qui en aurait besoin peut s’adresser à l’un de nous pour nous exposer l’ampleur de la difficulté à laquelle il est confronté. On se voit à deux ou à plusieurs et puis très vite, si il y a de quoi dans la Cagnotte, très vite on fait ce qu’on peut pour soutenir.

Voilà. Aidez-nous, aidez-vous. C’est pas gagné cette affaire mais si ça fonctionne, il y aura peut-être du mieux dans le moins bon. Et ça ne serait déjà pas si mal.

Bien à vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *