LA VIE QUE TU T’ÉTAIS IMAGINÉE le dernier roman de Nelly Alard dans toutes les librairies est traduit également en anglais


La vie que tu t’étais imaginée

de Nelly Alard

Après une enfance passée à Brest, Nelly Alard quitte cette ville à seize ans, son bac en poche, pour faire une prépa scientifique à Rennes, à l’issue de laquelle elle intègre Télécom Paris Tech (ex ENST), sous le prétexte de se former aux métiers de la télévision. Parallèlement, après le Conservatoire de Brest, puis de Rennes, elle suit des cours du soir au cours Florent et à sa sortie du Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris en 1985, elle débute au théâtre sous la direction de metteurs en scène tels Andreï Serban, Jacques Lassalle ou Jean-Pierre Miquel. Puis elle part aux Etats-Unis où elle tient le rôle principal de deux long-métrages d’un cinéaste américain indépendant, Henry Jaglom (Eating, Venice/Venice).

Parallèlement, elle développe une activité d’auteur. Son premier scénario de long-métrage, Thank You Satan, a été tourné pour le cinéma en 1989 avec Patrick Chesnais et Carole Laure. Par la suite, elle travaille aux Etats-Unis en tant que scénariste pour la série The Red Shoe Diaries, qui lancera la carrière de David Duchovny.

En 1994, elle est de retour en France et après une année d’études aux Beaux-Arts de Paris dans le cadre d’un mastère multimédia, elle réalise le CD-Rom anniversaire des 50 ans du Festival de Cannes, coproduit par le magazine Télérama. Elle rejoint en 1998 la rédaction de Télérama pour participer à la conception et la création du site Internet, dont elle prendra la direction en 2004.

En tant que comédienne, elle continue à jouer régulièrement dans de nombreux téléfilms et séries.

Outre l’écriture et le développement de scénarios, elle a réalisé aux Etats-Unis un documentaire (On the tracks of a filmmaker) et est l’auteur d’une pièce de théâtre, La Comtesse de Hohenembs, achetée par France Culture mais jamais diffusée.

Elle publie en 2010 son premier roman, Le Crieur de Nuit, aux éditions Gallimard. Ce livre reçoit le prix Roger Nimier et sera suivi de Moment d’un couple, qui sera un succès en librairie et sera traduit en plusieurs langues.

La vie que tu t’étais imaginée
, roman-enquête très personnel sur l’énigme de l’enfant de Sassetot, est son troisième roman

 

 

 

Elissa Landi fait ses premiers pas sur scène à 19 ans, en 1924, au sein de l’Oxford Repertory Theater. Elle y rencontrera John Gielgud et Laurence Olivier, avec qui elle se liera d’amitié et qu’elle retrouvera plus tard à Hollywood. Une presse abondante salue les débuts de « la petite-fille de l’impératrice ». « Je sais très bien que vous me rencontrez uniquement pour cette raison, dit-elle au journaliste venu l’interviewer. Mais je veux réussir grâce à mon seul mérite. » Elle lui confie aussi ses ambitions littéraires. Elle deviendra une star à Hollywood tandis que moi, dont c’était le rêve, je deviendrais écrivaine … C’est l’histoire que raconte La vie que tu t’étais imaginée @Editions Gallimard

 

Lettre de Sydney Schiff à Marcel Proust, le 22 novembre 1920, ou quand Elissa Landi se rongeait les ongles… Le portrait d’Elissa est signé Dorothy Wilding, photographe de la famille royale et de la meilleure société londonienne…. (La vie que tu t’étais imaginée, Editions Gallimard)

 

 

 

 

NELLY ALARD avec son dernier roman « La vie que tu t’étais imaginée » , INVITÉE SUR  France 5 dans l’émission à la Grande Librairie avec  @gnohant @tatianaderosnay @freddeghelt @shumona_sinha y parlent merveilleusement bien de leurs livres …😉😊Un immense merci à @francoisbusnel 🌸et à vos postes, les librairies vont rouvrir bientôt!#destinsdefemmes #unchouetteplateau#intelligence #humour #talent #jevousadoretoutes#acesoir!

 

Dans le hall de sa maison d’édition.Fierté.

#editionsgallimard

#camillelaurens #leclezio

#laviequetutétaisimaginée

Présentation vidéo

https://youtu.be/UHRSOwcIBHQ

PRESSE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *