LE FESTIVAL DE COLLIOURE


Notre camarade Fabrice Eberhard (promo 1978) fait part de son amertume dans un communiqué à la presse.

Lu dans lindépendant.fr du 2 mai 2014 :



La 11e édition du festival de théâtre prévue cet été n’aura pas lieu, comme le souligne le communiqué du directeur Fabrice Eberhard : « Invoquant des problèmes budgétaires, ainsi que des soucis d’infrastructure liés principalement à l’intendance concernant la réception de la troupe, le maire a annulé le festival 2014. D’autre part, il ne veut plus de ce festival à Collioure, au Château Royal, pendant la période estivale. À ce jour, nous sommes en colère face à cette décision, d’autant que notre travail de création avait commencé depuis déjà plusieurs mois, que le festival était en progression constante de fréquentation et que, dans les prochaines années, encouragé par de vraies volontés politiques, il aurait probablement débouché sur un festival d’ampleur nationale et à l’identité forte, grâce au public. Pourtant, face à ce gâchis, nous partons la tête haute, conscients, fiers et heureux d’avoir accompli un bon travail pendant ces dix années. A vous, public, je voudrais dire que nous ne baissons pas les bras et que nous ferons tout pour survivre, à Collioure ou ailleurs dans les Pyrénées-Orientales, et ce dès 2015. La culture est essentielle, pour nos corps comme pour nos âmes et nous nous battrons jusqu’au bout pour qu’elle continue d’exister ».



Jacques Manya, le maire, a bien du mal à accepter les mots de ce communiqué, mais aussi la réaction de Fabrice Eberhard : « Je regrette que cela prenne de telles proportions, d’autant que le 25 avril dernier, nous nous sommes longuement rencontrés. Chacun a émis ses arguments, ses contraintes et ses exigences et nous étions tombés d’accord pour qu’il me fasse des propositions concrètes pour élaborer un rendez-vous sur une semaine, à Collioure en septembre 2015. Dommage ! »



Une semaine en septembre ? Il est clair qu’on ne peut attendre le même taux de fréquentation qu’en période estivale… Nous témoignons de notre soutien et de nos regrets à Fabrice Eberhard ainsi qu’à son équipe de comédiens et de techniciens, en cette période où, de toute part, on tente de faire disparaître les manifestations culturelles qui ne sont pas des “produits” de grande ampleur, le théâtre étant le premier touché.

Nous vous rappelons que :le samedi 17 mai 2014,
dans toute la France,
nous marchons pour la culture



En lien, à droite de l’article, vous pouvez signer la pétition

pour que soit maintenu le Festival de Collioure.



 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *