Lecture publique

JMV OFF D1.jpg

Chers amis, 

rejoignez-nous nombreux à l’occasion d’un fédérateur « Dimanche de Sotha » dans l’historique Café de la gare du quatrième arrondissement de Paris. 
Vous entendrez le magnétique texte de ma pièce, ciselé par les comédiens chirurgiens, 
Brigitte Damiens, Jean-François Vlérick et Yann Bernabot. 
 Vous découvrirez également les premières propositions sensibles, scéniques et musicales 
créées et exécutées par Marion Kergourlay en personne. 
 De plus, une maquette du mirifique décor, imaginé par Kuno Schlegelmilch sera exposée à vos yeux ébahis.

Et pour couronner le tout, on tirera les rois ! 

 François Kergourlay, pour l’équipe de « je m’en vais »
 « Avoir peur de la catastrophe signifie que la catastrophe a déjà eu lieu. »  Sara Stridsberg   
 
   (Une participation aux frais, ou pas, vous sera demandée selon les règles du jeu sympathiques du Café de la gare.)
 
Dans un futur proche, A, B et C cohabitent au mieux au cœur d’une existence pour le moins vouée à la catastrophe. Sont-ils vivants, sont-ils morts ? Sont-ils en sursis ? Sont-ils sous la dépendance des cornets glacés inventés par Arnold Fornachou et le syrien Ernest Hamwi en 1904 ? Leur situation géographique est pour le moins obscure, leurs rapports, complexes, sujets à caution. Tout porte à croire qu’ils s’aiment, mais que restera-t-il d’un tel amour au moment où Ulysse rejoint les sirènes ?

C : « Maintenant, je vais tout vous dire, tout. Rien n’était prévu, rien n’était calculé. Les choses sont arrivées comme ça et puis c’est tout. On peut pas tout prévoir, merde, on peut pas tout prévoir, il va falloir comprendre maintenant. Ça fait des années que ça dure, des années que les choses piétinent, que les choses en sont là, que les choses macèrent, que les choses pourrissent, oui, elles pourrissent, les choses, c’est comme ça, on n’y peut rien, c’est dans l’ordre des choses, on ne peut rien y faire, c’est comme ça, sur ma tombe, je veux qu’on inscrive : « Fermé pour travaux ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *