Maria SCHNEIDER


L’actrice Maria Schneider connue pour son rôle dans Le Dernier Tango à Paris est morte à 58 ans des suites d’un cancer, le jeudi 3 février 2011, dans une clinique parisienne. (Vidéo)

Réagir à cet article

 

Pour beaucoup, l’actrice restera liée à la motte de beurre du Dernier Tango à Paris , dans une scène érotique phénoménale. Pourtant, Maria Schneider valait mieux que ça. Bien mieux que la bimbo qu’on a voulu voir à l’époque. Surtout que dans ces mystérieux rendez-vous en chambre made in Bertollucci passait quelque chose de cette actrice hors du commun. Quand on revoit ce film, on comprend que Maria Schneider était une actrice de l’attente, une actrice de l’invention constamment en liberté. Il suffit de revoir Merry-go-round de Jacques Rivette , où son rendez-vous manqué dans un hotel devient le prétexte d’une traversée du vide becketienne. Ou bien son rôle de la jeune femme mystérieuse avec qui Nicholson traverse la seconde partie de Profession: reporter de Michelangelo Antonioni

René Clément, Philippe Garrel , Antonioni : elle aura croisé les plus grands du cinéma 70’s qui avaient fait de l’ironie détachée de son regard et de la douceur rauque de sa voix un vrai trésor de cinéma. Mais elle aura aussi réussi à effrayer les pontes du cinéma traditionnel. D’où son absence (relative) à partir des années 80/90, période marquée de deux rôles importants, dans Au pays des Juliet de Medhi Charef et surtout dans Les Nuits fauves .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *