Marie-Christine COLOMB


La comédienne et metteure en scène Marie-Christine Colomb s’est éteinte le 21 mai 2013 après une longue lutte contre le cancer. Elle avait 53 ans.

Réagir à cet article

 


Il y a trente ans précisément, au printemps 1983, Marie-Christine Colomb faisait partie des jeunes comédiens de l’ENSATT dirigés par Jean-Christian Grinevald dans “Le Fou et la Nonne” de Witkiewicz.

Un an plus tard, elle présente alors sa première mise en scène – “Le Voyage blanc” d’après Cocteau –  dans le cadre de cette même école, puis elle démarre sa carrière en tant que comédienne.

Après plusieurs années d’activité professionnelle à Paris, en 1994, elle part à Toulouse rejoindre le metteur en scène Didier Carette et sa compagnie Ex-abrupto. Un cadre qui lui permet d’explorer et d’offrir au public une belle palette d’interprétations, à travers un répertoire de taille : elle joue notamment dans  “Le Maître et Marguerite” de Boulgakov, “Peer Gynt” d’Ibsen, “Le Bourgeois gentilhomme” de Molière, “La Cerisaie” de Tchékhov et, de façon remarquable, dans “Un tramway nommé désir” de Tennessee Williams – sa Blanche, bouleversante, restera à jamais dans les mémoires.

Marie-Christine Colomb a également signé, aux côtés de Didier Carette, plusieurs mises en scène dont “Le Procès – Cabaret K” d’après Franz Kafka. 

 

Ses spectacles sur lesarchivesduspectacle.net
“Marie-Christine Colomb, dernier salut”, article de Jean-Luc Martinez sur ladepeche.fr (22/5/2013)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *