Martine LAISNÉ (promo 1978)


L’actrice Martine Laisné, ancienne élève du Conservatoire, nous a quittés le 5 juillet 2011, des suites d’un cancer.

Réagir à cet article


Martine Laisné est issue du Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique dans les classes de Marcel Bluwal et Antoine Vitez.
Elle enseigne le théatre pendant six ans au sein de la “Compagnie Arcadie”, dirige des stages pour amateurs et professionnels dans le cadre de la formation continue (AFDAS).
A joué au théâtre : Sophocle , Eschyle, Molière, Marivaux, Racine, Claudel, Feydeau, Brecht,Sarraute, Noren, Vinaver, Mynianna, Koltès.
Sous la direction de J.P Roussillon, Gildas Bourdet, Vivianne Théophilidès, René Loyon, Robert Gironès, François Joxe, Josanne Rousseau, Bernard Sobel, etc.
À la télévision a tourné avec Paul Planchon Claude Loursais, Emmanuel Fonlladosa, Dominique de La Rochefoucault, etc.
À la Radio a travaillé avec Etienne vallès, Evelynne Frémy, Jacques Tarony.

La cérémonie pour Martine Laisné a eu lieu
mercredi 13 juillet 2011 à 10h en l’Eglise Notre-Dame des Champs
Elle a ensuite été inhumée au cimetière du Montparnasse.

Réactions

  1. 5/7/2011 – Martine est gravée dans ma mémoire.
    Elle a été ma première partenaire de théâtre, “ma Jacqueline” dans le Chandelier de Musset, la première scène que m’avait donnée à travailler mon professeur Béatrice Lord, à mon arrivée au Cours Simon, boulevard des Invalides, en octobre 1972.
    Nous avions tous les deux 18 ans, je m’étais imaginé qu’elle en avait 10 de plus, au moins ! J’étais un adolescent à la fois introverti et fougueux et elle me semblait une femme d’expérience, elle n’était que réservée et m’a baucoup intimidé. Je garde un souvenir intense de ce travail avec elle.
    Elle a assez vite quitté le cours, me semble-t-il, et je ne l’ai revue que 40 ans plus tard.
    Durant nos « années Conservatoire », nous ne nous sommes pas fréquentés alors que nous sommes officiellement de la même promotion. C’était l’époque des divisions, des guerres intestines entre les différentes classes… Je n’étais pas un “vitezien” et sans doute étais-je un témoin gênant de son passage dans ce cours privé banni !
    A 50 ans passés, ces rivalités et ces indignités avaient perdu leur sens et nos échanges furent chaleureux. Sa disparition, si jeune, m’attriste et me remplit de nostalgie…

    Emmanuel de Sablet (promo 1978)  lui écrire

  2. 9/7/2011 – Martine était une comédienne puissante et très belle. Je garde un souvenir présent de sa rencontre au Conservatoire. Je suis triste.
    Marc Spilmann (Promo 1977)  lui écrire

Retrouver sa fiche ancien élève dans l’annuaire Rue du Conservatoire
“ceux qui nous ont quittés”, liste alphabétique non exhaustive de nos camarades disparus, sur rueduconservatoire.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *