Maxime LEROUX


Le comédien Maxime Leroux est décédé dimanche 24 janvier 2010, à l’âge de 58 ans, à la suite d’une longue maladie. Ses obsèques ont été célébrées le 27 janvier à 15h30 au crématorium de Rouen. (Vidéo)

 Si vous souhaitez réagir à cette actualité, vous pouvez adresser un mail à info@rueduconservatoire.fr

PARIS — Le comédien Maxime Leroux, qui a interprété de nombreux seconds rôles au cinéma, au théâtre et à la télévision, est décédé dans la nuit de samedi à dimanche à l’âge de 58 ans d’une maladie, a-t-on appris lundi auprès de son agent Adéquat.

 

A l’affiche d’une quarantaine de longs métrages dont “La Passion Béatrice” de Bertrand Tavernier, “Chouans !” de Philippe de Broca et “Le Colonel Chabert” de Yves Angelo, Maxime Leroux, qui a connu une carrière prolifique mais discrète, avait été révélé en 1983 dans “Effraction” de Denis Duval, puis “Agent trouble” de Jean-Pierre Mocky.

Jacques Deray (“Netchaïev”), Yves Boisset (“La Tribu”), Gérard Jugnot (“Fallait pas”), Coline Serreau (“Romuald et Juliette”), Véra Belmont (“Milena”) et Patrice Leconte (“Tango”) avaient été séduits par sa carrure et son air rugueux et ténébreux.

Jean-Paul Rouve lui a offert l’une de ses dernières participations artistiques avec le long métrage “Sans arme, ni haine, ni violence” (2007) sur Albert Spaggiari.

Après avoir mis un terme à une carrière d’enseignant au début des années 80, Maxime Leroux avait entrepris sur le tard une formation d’acteur à Rouen au Théâtre des Deux-Rives, centre dramatique régional de Haute Normandie dont il était originaire.

Visage familier de la télévision, Maxime Leroux a été au générique de plusieurs séries à succès dont “Gréco” et, en premier rôle, “Le Refuge”, où il incarnait un vétérinaire installé dans un village de l’Ardèche.

Au théâtre, il a été dans la distribution d’une quinzaine de pièces montées dans le public comme dans le privé, notamment à La Colline (“La Charrue et les étoiles” de Sean O’Casey), au Tristan-Bernard (“Baron” de Jean-Marie Besset) et au Théâtre 13 (“Les Forains” de Stephan Wojtowicz, repris ensuite au La Bruyère).

Extrait d’un épisode de la série “Le Refuge” diffusée durant 4 ans sur France 3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *