Mémoire vive 1: Catherine FERRAN (Promotion 1971)

L’enregistrement des Mémoires vives a commencé fin mars 2021. Tout ancien élève du conservatoire peut ainsi témoigner lors d’ une interview avec Fabienne Gozlan (Promotion 1983) de SA période conservatoire. La multiplicité des témoignages racontera peut-être ainsi un conservatoire et son époque…
Les Mémoires vives seront publiées les premier et quinze du mois dans l’ordre d’enregistrement.

Mémoire Vive 1: Catherine FERRAN enregistrée le 26 mars 2021

C’est ICI: Catherine FERRAN

2 commentaires sur “Mémoire vive 1: Catherine FERRAN (Promotion 1971)”

  1. Bonsoir Fabienne,

    je ne sais si tu te souviens de moi?
    Moi si. Car j’ai gardé une trace indélébile de ton interprétation d’une lettre d’Antonin Artaud
    dans la classe de Jacques Lassale.

    Mais mon propos est qu’une personne amie m’a contacté pour un sujet de mémoire qui l’a entrainé durant un an
    à la Villa Médicis , dont je te joins un mail que j’ai reçu.
    Je peux faire le “messager” des personnes ayant quelque chose à partager, ou bien elle prend
    en charge tout courrier lui étant adressé.
    Je te laisse découvrir son mail et tu verras si tu peux le diffuser ou non, via Rue du Conservatoire.
    Je te remercie et t’embrasse

    Etienne Lefoulon
    06 11 97 79 52

    Chères amies,
    Chers amis,

    Comme certain.e.s d’entre vous le savent, je collectionne depuis 2017 des écrits de comédiens et de comédiennes en jeu, qui écrivent ou font semblant d’écrire.

    Ici, la collection : alixboillot.com/lorem_ipsum

    Il s’agit de rares reliques, des simulacres d’écriture parfois lisibles, témoins du temps suspendu de la représentation.
    L’écriture est prise au sens large (carnets, lettres, dessins, plans, affiches, mais aussi broderies, photographies, écrits tapés sur ordinateur ou sur machine à écrire), la seule condition étant qu’ils doivent être réalisés en jeu (pendant le tournage d’une scène, en répétitions ou pendant les représentations) :

    ecrits001_r.jpg

    C’est pour agrandir cette collection que je vous écris : si sur scène ou sur un tournage, vous voyez l’un.e des interprètes écrire, dessiner, taper, broder ou photographier, pouvez-vous me prévenir ou récupérer – avec, bien sûr, l’accord de l’équipe – ces petites merveilles (solitaires ou en série, quand il s’agit de plusieurs représentations) ?

    Évidemment, je peux rembourser tous frais de port et créditerai dans les futures expositions et ouvrages les généreux intermédiaires. Et si l’envie vous prend de transférer ce mail à vos ami.e.s du théâtre et du cinéma, n’hésitez pas, sinon ces beautés finiront à la poubelle.

    D’avance : merci infiniment pour votre collaboration.
    À bientôt,
    Alix


    Alix Boillot
    alixboillot.com

    1. Etienne,
      absolument désolée de cette réponse tardive…
      Oui, je me souviens de toi et de l’expérience “nouveaux anciens élèves” (ou l’inverse)!
      ça me touche que tu me parles de cet Artaud d’il y a hum… 40 ans.
      Ce serait ça , la “mémoire vive”?????
      J’ai publié la démarche d’Alix dans mon actualité entre autres.
      Bien fraternellement,
      Fabienne

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *