Micheline DAX


L’irrésistible comédienne, chanteuse, siffleuse, doubleuse, au charme piquant et à la répartie inénarrable, s’est éteinte à 90 ans.


Micheline Dax, l’une des reines du théâtre de boulevard depuis les années 50, est décédée dimanche à l’âge de 90 ans dans la région parisienne.

Micheline Dax, qui a effectué une riche carrière au théâtre et au cinéma, essentiellement dans des comédies, était également connue pour ses doublages à la télévision, où elle a notamment prêté sa voix grave à Miss Piggy, célèbre personnage du Muppet Show

Née Micheline Etevenon le 3 mars 1924, Micheline Dax a suivi l’enseignement du cours Simon avant d’entamer une carrière au théâtre, où elle enchaînera les succès avec des rôles dans Branquignol (Robert Dhéry), N’écoutez pas Mesdames (Sacha Guitry), Gwendoline (Laurence Jyl) ou encore La Soupière (Robert Lamoureux).

Parallèlement, elle tourne une quarantaine de films, notamment avec Robert Dhéry (les Branquignols, Vos gueules les mouettes), Jacques Becker (Rue de l’estrapade) ou Sacha Guitry (Si Paris nous était conté). Très populaire à la télévision dans les années 70 et 80, elle est l’invitée régulière des émissions de jeux notamment les Jeux de 20 heures ou l’Académie des neuf.

La comédienne était également connue pour ses talents de siffleuse . « Petite, je sifflais déjà. Plus tard, lorsque je travaillais mes morceaux, je les déchiffrais en sifflotant. Je ne devinais pas que j’allais en faire une activité professionnelle ! Pourtant, parmi les musiciens de studio, j’ai été classée dans la catégorie “instrument”. Un jour, Kosma cherchait un siffleur pour Jean Giono, qui réalisait un film [Crésus, 1960]. Il m’a auditionnée et en a eu le sifflet coupé, si je puis dire : il s’est assis et m’a regardée, médusé, pendant tout l’enregistrement de la musique. Je suis toujours heureuse de siffler, surtout quand quelqu’un comme William Sheller m’écrit spécialement une chanson !» [Aria Dax – extrait de l’album Olympiade]

A la fin de sa carrière, Micheline Dax perdit progressivement la vue, ce qui l’empêchait de mémoriser de nouveaux textes. Il y a 10 ans pourtant, on a pu encore l’applaudir, au Théâtre Saint-Georges à Paris, dans Miss Daisy et son chauffeur. Et, en 2005, elle fut l’une des actrices qui se succédaient dans les Monologues du Vagin (1996) d’Eve Ensler.

Ses deux dernières apparitions au grand écran furent, en 2009, dans Bancs publics (Versailles Rive-Droite), de Bruno Podalydès, et La Femme invisible, d’Agathe Teyssier. Elle se produit cependant encore à la télévision, sur M6, dans la mini-série La Pire Semaine de ma vie (2011), de Frédéric Auburtin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *