NOM DE CODE RABÉ en cours de développement


NOM DE CODE RABÉ

Scénario de Sylvie LAPORTE

dialogues de Jacques RABEMANANJARA

CO-PRODUCTION DOORYDER COMPANY

Fiction en cours de développement.

Bonjour,

Je recherche d’urgence  une production intéressée pour porter ce sujet important qu’est l’incarcération du Poète Jacques Rabemananjara, l’un des 4 piliers du courant littéraire des Poètes de la Négritude. Suite à l’insurrection du peuple Malgache en 1947 à Madagascar, celui-ci fût arrêté et condamné aux travaux forcés et à la prison à perpétuité. Il écrivit une grande partie de son oeuvre lors de sa détention au bagne de  Nosy-Lava puis aux Baumettes à Marseille clamant toujours son innocence ,  victime de la politique du gouvernement de Vincent Auriol dans sa colonie.

Je recherche également d’urgence  une distribution qui puisse assurer la bonne diffusion de ce film.

Pour tous renseignements supplémentaires, vous pouvez m’écrire à doorydercompany@yahoo.fr

Il y a beaucoup de rôles magnifiques dans ce scénario.

Le film se tournera à Paris, à Marseille et à Madagascar.

Je vous remercie par avance de votre aide et de votre soutien.

Sylvie Laporte

 

 

 

Résumé

C’est un polar, un film d’action, UN LONG -MÉTRAGE, une fiction racontant  l’histoire d’un homme qui est arrêté et est accusé d’avoir organisé l’attaque des Malgaches contre les  Français lors des évènements du 29 Mars 1947 à Madagascar alors encore colonie française. Cette insurrection du peuple malgache réprimée par la France devait laisser du côté malgache plus de 100 000 victimes. L’homme est un poète et en tant que principal fondateur  du MDRM ( Mouvement Démocratique pour la Rénovation Malgache) il est emprisonné et torturé. Du fond de sa geôle, il clame son innocence. Un soir où le chef de la sûreté Marcel Baron  lui fait croire qu’il allait mourir le lendemain fusillé sur la place publique, il écrit un poème immense, celui d’un condamné à mort qui crie son innocence, l’innocence de son pays, la beauté de son pays et l’indépendance de Madagascar. Par chance, grâce à un chef d’instruction amoureux des belles lettres, le poème parvient à Paris au célèbre fondateur de la Maison d’édition Présence Africaine Alioune Diop qui est au courant de la captivité injuste de son ami Rabemananjara dont le nom signifie en malgache le seigneur favori du Destin. 

Lorsqu’en 1948, par l’intermédiaire des amis parisiens de Rabé, François Mauriac reçoit de la prison de Tananarive un courrier contenant ce poème écrit à la main par le jeune « condamné à mort », Mauriac sût y reconnaître un cœur pur à la langue noble et au talent immense. 

La maison d’édition «  Présence Africaine » fit éditer  le poème . François Mauriac en écrivit la préface et participa ainsi à la libération de Madagascar et de son fils, Jacques Rabemananjara, déporté aux Baumettes à Marseille  et libéré sous condition au bout de 10 ans de détention.  

Pour plus d’informations,  je vous invite à écouter ces deux très belles émissions de radio.

RADIO FRÉQUENCE PARIS PLURIELLE ÉMISSION ” LES ÉCHOS DU CAPRICORNE” https://soundcloud.com/sylvie-laporte/sylvie-laporte-on-radio-les-echos-du-capricorne?si=81bd7b8122c0490b914438aa57bc3f2d

 

RADIO FRÉQUENCE PARIS PLURIELLE ÉMISSION MODE D’EMPLOI https://soundcloud.com/sylvie-laporte/mode-demploi-rfpp?si=761dcdbea1284a32b13846c39fa18b01

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *