Philippe FAURE


Le comédien, metteur en scène, auteur et directeur du théâtre de la Croix-Rousse à Lyon, Philippe Faure, s’est éteint dans la nuit de samedi 17 à dimanche 18 juillet 2010. Il avait 58 ans. (Vidéo)

Réagir à cet article


Article sur metrofrance.com

On le savait malade. Le comédien et directeur du théâtre de la Croix-Rousse a donc succombé à la maladie. Artiste lyonnais engagé, il s’était battu pour la reconnaissance de son théâtre, qui affichait l’an passé 10 000 abonnés, en tant que “scène nationale”. En vain.

“Mais il avait finalement reçu la plus belle reconnaissance, celle de son public, a réagi dimanche soir le maire PS de Lyon Gérard Collomb. Et quand il avait appelé son théâtre ‘maison du peuple’, il avait renoué avec un esprit, celui des canuts, celui de la Croix-Rousse, cet esprit libertaire qui interroge le conformisme dans lequel s’installent nos sociétés.”

Pour Georges Képénékian, adjoint en charge de la Culture à la ville de Lyon : “Le monde du théâtre lyonnais perd une de ses figures les plus vives et des plus attachantes (…) Personne n’oubliera son rôle dans ‘le Malade imaginaire'”. Pour Michel Mercier, ministre de l’Espace rural, et président du Conseil général : “Sa force, son engagement et son insolence marqueront à jamais l’esprit et le cœur des lyonnais.”

Car Philippe Faure, était un vrai personnage de la vie culturelle lyonnaise, attachant, volontiers grande gueule. Il a débuté sa carrière au sein de la Compagnie de la Goutte, qu’il avait fondée en 1974 et était directeur du théâtre de la Croix-Rousse, depuis sa création en 1994, à l’ancien emplacement de la Maison de la danse, laquelle avait été déplacée au Bachut.

Il était à la fois comédien, metteur en scène et auteur. Il s’était mis en scène dans plusieurs “one man show”. Et il appréciait par dessus tout les grands classiques. Ce lundi, l’équipe du théâtre, une vingtaine de personnes, devait se réunir sur place, en sa mémoire.

 

Le site du Théâtre de la Croix-Rousse

“Mort de Philippe FAURE: Lyon perd un grand du théâtre !”, article de Gérald Bouchon sur lyonpremiere.info (18/7/10)

“Jean Lacornerie nommé au théâtre de la Croix-Rousse” sur rueduconservatoire.fr (8/12/10)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *