PREMIÈRE ÉCOUTE ARTCENA – SAISON 7


 

PRÉSENTENT

[PREMIERE ÉCOUTE]

???? La saison 7 de Première écoute est en ligne ????

???? Découvrez les textes lauréats de la session de Novembre 2023 de l’Aide à la création de textes dramatiques ????

L’histoire

Après le palmarès de novembre 2020, un nouveau partenariat a été mis en place avec  Rue du Conservatoire, association des élèves, des anciens élèves et des amis du Conservatoire national supérieur d’art dramatique afin que ses comédiens et comédiennes découvrent ces nouvelles écritures et travaillent à la lecture de ces extraits. Ils ont mis en voix et enregistré ces textes à ARTCENA.

Ainsi sont nés les “Première écoute”.

“Première écoute”, c’est un rendez-vous à retrouver deux fois par semaine sur notre page Facebook et Instagram pour vous plonger dans l’univers d’un auteur. Les podcasts sont également en ligne sur spotify.

 

Vous pouvez retrouver tous les textes enregistrés dans le cadre de cette collaboration par des membres de l’association depuis 2021 sur ARTCENA Replay  en descendant  jusqu’à la rubrique “Première écoute”.

 

 

 

ECOUTEZ TOUS LES PODCASTS DE LA SAISON 7  EN CLIQUANT SUR L’IMAGE

 

???? Aujourd’hui, découvrez « Spécimen » de Gwendoline Soublin
Lecture dirigée par Sylvie Laporte , lu par Frédéric Pellegeay et Sylvie Laporte de Rue du Conservatoire
???? Résumé :
Elle a quarante-six ans. Elle est employée au rayon Poissons & Crustacés du SuperGéant. Poser, peser, taper, coller : c’est son quotidien. Depuis 4720 jours travaillés, pas d’accrocs. Mais ce matin-là son supérieur l’humilie devant les clients. Il la traite de Cro-magnon. Alors quelque chose s’enraye dans le temps et l’espace.
À l’aube du 4721e jour, c’est 3,8 milliards d’années qui s’ouvrent en elle et autour d’elle. Au milieu de la steppe urbaine, une épopée intime, poétique et millénaire commence.

 

 

???? Aujourd’hui, découvrez « La mort de Jean-Marie de Balma » de Vincent Guédon
Lecture dirigée par Anne Canovas lu par Jacob Porraz et Anne Canovas de Rue du Conservatoire
???? Résumé :
C’est l’histoire de deux frères.
L’aîné a disparu depuis des années. Le plus jeune le cherche. Il lui écrit une lettre pour lui donner des nouvelles. Cette lettre parait dans un journal. Le frère aîné n’a pratiquement aucune chance de la lire.
Le jeune frère rêve de son frère. A force de le rêver, il le fait apparaitre. L’aîné est là, devant lui. Les deux frères se mettent à parler.
Un jour, le jeune frère apprend la mort de son frère aîné. Les gendarmes l’ont appelé. Il fait le voyage dans la ville où son frère vivait. Il croise et parle avec celles et ceux qui le connaissaient. Une responsable de résidence sociale, une infirmière.
Le jeune frère n’a pas cessé, durant cette enquête de parler en pensée avec son frère mort. Il l’accompagne, des années après, dans les derniers jours de sa vie.

 

???? Aujourd’hui, découvrez « Ravages » de Danièle LeBlanc.
Lecture dirigée par Jean-François Torre lu par Florence Payros Jean-François Torre et François Brunet de Rue du Conservatoire
???? Résumé :
Sur les vastes terres de l’Est canadien, un bar-hôtel n’accueille plus que de rares touristes attirés par l’univers sauvage d’une falaise adossée à la forêt et plongeant dans le fleuve.
Une jeune femme, Alice, et Ti Buck, devenu propriétaire des lieux par les hasards de la vie, y mènent une vie rude entre la chasse à l’orignal et les indispensables travaux quotidiens.
Le retour de Corbeau, le frère de Ti Buck, après plus de vingt ans de bourlingage dans des zones de conflits dont il porte les séquelles, va bouleverser le fragile équilibre de cette petite communauté. Non sans laisser quelques traces de sang sur la neige.
???? Aujourd’hui, découvrez « La viande » de Anaïs de Clercq
Lecture dirigée par Christine Laurent, lu par Sylvie Lafontaine Nathalie Villeneuve, Margot Abascal et Christine Laurent de Rue du Conservatoire
???? Résumé :
Babette étouffe. Babette se retrouve dans une vie qui ne lui convient pas, à cohabiter avec sa belle-mère Nassima le temps que les travaux dans sa futur maison se termine, à attendre que son mari Alexis rentre du travail chaque soir, et à occuper ses journées à prendre le thé avec Nassima ou promener son bébé.
La jeune mère de famille dépérit, d’autant plus que Nassima se révèle tyrannique, que les travaux dans la futur maison n’en finisse pas, et que la cohabitation provisoire s’éternise. L’horizon de Babette se rétrécit, ses recherches d’emploi ne la mènent nulle part, et elle n’arrive pas à établir de lien véritable avec ses belles-soeurs.
Nassima reprend constamment Babette sur sa façon d’élever son fils et ne comprend pas son obstination à allaiter. Coincées des heures ensemble, les deux femmes passent leurs journées à discuter, un lien commence à se tisser, une histoire se construit. Mais Babette ne se retrouve plus dans cette vie. Tout ce qu’elle aimait chez elle semble disparaître. Ses réactions sont de plus en plus agressives et incontrôlées. Et elle finit par se demander si c’est sa belle-mère qu’elle ne supporte plus ou si ce ne serait pas plutôt elle-même.
???? Aujourd’hui, découvrez « Lac artificiel » de Marine Chartrain
Lecture dirigée par Côme Leterrier , lu par Marion Tragër, Elsa Guedj et Côme Leterrier de Rue du Conservatoire
???? Résumé :
Laura et Salomé sont inséparables. Un samedi soir, au milieu d’un été, les deux adolescentes marchent le long de la route départementale, à la lisière de la forêt, à la recherche d’un endroit où faire la fête. Avec pour seul repère la signalétique fluorescente du bitume, elles cherchent leur chemin. Hors de la nuit, vers leurs souvenirs, à la dérive, dans un monde qui tangue, elles assistent à leur propre chute et à l’effritement de leur relation.
???? Aujourd’hui, découvrez « 5 secondes » de Catherine Benhamou
Lecture dirigée par Marianne Wolfsohn lu par Côme Leterrier Lucie Durand et Paul Fraysse de Rue du Conservatoire
???? Résumé :
Ce jour-là, au lieu de rester comme tous les jours enfermé dans sa chambre aux volets fermés, le jeune homme a eu envie de sortir, de marcher dans la ville, et pourquoi pas prendre le RER pour aller voir un peu de vert, peut-être un bout de forêt. Simple réflexe de survie ou voyage sans retour d’un Poucet sans aucun caillou dans les poches ? L’histoire ne le dit pas.
A lui qui vit dans l’absence d’événement depuis toujours, ce qui va arriver pendant son trajet en RER fera l’effet d’une secousse sismique.
Mais de ce tremblement de terre, il n’y aura que deux lignes dans le journal. Elle, quand on l’interrogera, elle dira qu’elle n’y arrivait pas et c’est tout.
Une drôle de rencontre entre deux êtres qui n’y arrivent pas sous le regard de l’enfant qui semble avoir tout compris.
Le jeune homme taiseux, va devoir prendre la parole et faire le récit de cette histoire avec tous ses détails, cette histoire dont il est à la fois l’avocat de la défense et le protagoniste. Ce qu’il ne sait pas, il va devoir l’imaginer, et pour cela y mêler sa propre histoire, celle de sa mère, son enfance. Cet enfant à qui il s’adresse, pour qui il doit se mettre à parler, lui donnera une chance de se réapproprier le récit de sa propre vie.
???? Aujourd’hui, découvrez « C’est la nuit qui blesse » de JonCha
Lecture dirigée par Côme Leterrier, lu par Paul Fraysse Marianne Wolfsohn et Côme Leterrier de Rue du Conservatoire
???? Résumé :
Des rues aux zones industrielles désertes, des bars aux hôpitaux, c’est la nuit qu’Alla déambule. Cherchant en vain son mari dont elle refuse la mort, elle s’abandonne dangereusement aux êtres instables qui hantent la ville. Ce qu’elle désire intérieurement, c’est être possédée par les esprits, car alors elle verra l’invisible, là où son mari se cache.
Cette lente déchéance psychique et sociale, sa fille Brinn l’observe, impuissante. C’est une jeune femme que la mort de son père, dont elle était très proche, et la folie de sa mère, que tout oppose, ont fait grandir trop vite. Acceptant de ne pas être la femme invincible que défend sa mère, elle va choisir le droit à l’incertitude et à l’imperfection.
D’un côté, il y a Alla, qui a grandi dans les années 1970-1980, où les luttes féministes étaient encore balbutiantes, mais qui prône la femme forte, inébranlable face aux charges mentales qu’elle subit chaque jour.
De l’autre, il y a Brinn, née dans les années 2000, qui vit le féminisme, mais à qui pourtant la société qui prône l’égalité des genres, n’autorise ni le droit à l’erreur ni à celui de l’ébranlement.
Autour d’elles, il y a les hommes qui, par leur désir maladroit de bien faire, par la confusion de leur place en société, ou par leur toxicité, peuvent, parfois, souvent, empêcher le dialogue.
Il y a les esprits, enfin, auxquels les femmes inébranlables se rattachent et que leurs filles, modernes, rejettent. En refusant la mort de son mari, Alla est effacée du monde.
???? Aujourd’hui, découvrez « La Trace des passants » de Thomas Delaporte
Lecture dirigée par Jean Luc Porraz , lu par Marilyne Fontaine Ema Haznadar Pierre-alain Chapuis Anthony Audoux et Jean-Luc Porraz de Rue du Conservatoire
???? Résumé :
Un jeune étudiant arrive dans la vie active et doit jongler entre les études et le travail en entreprise. Au cours de son périple, les rencontres qu’il fait forgeront son identité. Dans le chaos de la vie et l’absurdité du quotidien, certains deviendront des amis fidèles, d’autres des opposants. Parfois séparés par les choix ou les circonstances, les passants laisseront toujours une trace de leurs enseignements qui permettront au témoin de trouver sa propre voix.
???? Aujourd’hui, découvrez « Bouche cousue » de Marcos Caramés-Blanco, lecture dirigée par Marceau Deschamps-Ségura lu par Lucie Durand, Héloïse Manessier et Marceau Deschamps-Segura de Rue du Conservatoire
???? Résumé :
Ça commence par une image, presque une photographie : le lendemain de ses 17 ans, Sidy se réveille et ne peut plus ouvrir la bouche. Elle est littéralement cousue, par un fil. Cet évènement fantastique inexpliqué se fait l’incipit d’une traversée de six mois dans sa vie d’adolescent•e. Six mois passés sans ouvrir la bouche. Ni pour parler, ni pour manger. Adjo, sa meilleure amie, s’inquiète et cherche à comprendre ce qui passe.
???? Aujourd’hui, découvrez « Partir dans tous les sens ou La vache 3030 » de Tristan Choisel Lecture dirigée par Paul Fraysse lu par Romain Lèguevaque et Lucile Jehel de Rue du Conservatoire
???? Résumé :
Il y a Jules, quinze ans, positionné dans son conscient.
Et il y a Jules B, le même que le précédent mais positionné dans son inconscient.
Jules n’est plus tout à fait certain d’avoir bien fait de choisir la formation de producteur laitier. Il n’est plus tout à fait certain que ce métier soit la bonne façon d’aborder les animaux et la vie au grand air.
Jules B, lui, n’en est plus du tout certain. D’autant qu’il sait une chose que Jules ne sait pas : il sait que « ça va partir dans tous les sens » – sans doute en ce qui nous concerne, c’est à craindre.
Donc, cette formation de producteur laitier, non, franchement non. Dès le premier stage en entreprise, Jules B va se débrouiller pour y mettre un terme. Avec le soutien bien involontaire de la vache numéro 3030.
???? Aujourd’hui, découvrez « À bon port » de Laurent Contamin – Page
Lecture dirigée par Marc Francesco Duret lu par Marc Francesco Duret, Morgane Protas et Serge Riaboukine de Rue du Conservatoire
???? Résumé :
Un enfant, P’tite Croûte, se retrouve en exode, en cavale, dans une région en ruines, ravagée par la guerre. Il est aidé dans sa fuite par Mo, un adolescent débrouillard qui lui propose de l’aider en lui retrouvant une famille en zone de paix. Il connaît un filon. Ils vont traverser le pays en se cachant. Mais Mo est-il vraiment bien intentionné vis-à-vis de P’tite Croûte ? Et ce dernier est-il dupe de ce qui est en train de lui arriver ? Qu’a fait P’tite Croûte, au fait, avant leur rencontre ? Son récit est-il crédible ? Qui emmène qui, sur ce chemin où ils vont, jour après jour, devenir frères ? Ce qui est sûr, c’est que l’ogre et la proie vont s’humaniser l’un l’autre, au fil de leur périple. Et qu’au fond, c’est davantage une pièce sur la paix que sur la guerre.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *